Bingerville/Travaux d’Hercule du maire Beugré Djoman et le conseil municipal : les populations bientôt soulagées

Par Yan Dominique N’guessan/afriquematin.net

Comme il le fait régulièrement en général entre ses rendez-vous, le Maire Beugré Djoman, en compagnie des membres de son cabinet, du conseil municipal et les responsables des services techniques ont  effectué le lundi 25 juin 2018 dernier, une tournée sur les chantiers en cours dans la commune pour se rendre compte « de visu » de leur état d’avancement. Débutée par la visite des travaux de  l’extension des locaux du service socio-culturel dont l’édifice est  presqu’en phase opérationnelle et les chantiers de la construction de l’Hôtel de ville, c’est le quartier Sicogi2 qui a accueilli l’équipe quelques heures après où elle a constaté l’état défectueux des infrastructures, notamment les  caniveaux qui ne répondent plus aux normes. Sur place, l’état des lieux a été fait et instructions ont été données au service technique d’appliquer une étude à l’effet de trouver une solution rapide afin de  soulager  les habitants qui sont victimes d’inondations. « Chaque fois que les fortes pluies tombent à Bingerville, il y a un lot de  sable qui embouche les caniveaux et les rues. Cela est le fait des travaux de construction entrepris en amont par les sociétés immobilières, car l’eau de ruissellement emporte sur son passage des quantités de sable et il n’y a ni herbes, ni arbres pour retenir ce déversement, donc un problème écologique,  d’où ces inondations fréquentes auxquelles nous sommes nous sommes victimes quand il pleut», nous explique Soumahoro Kassim, habitant du quartier. Cap a été mis sur le carrefour dit « bandji » où également les travaux de décapage et élargissement de cette voie sont en cours. Donnant le sens de cette visite, et en sa qualité de maitre d’œuvre, le maire Beugré Djoman, a rappelé «qu’il y a deux semaines, nous avons saisi les populations riveraines que les travaux, en vue du bitumage de la voie bandjidrome qui va traverser le quartier Gbagba pour être prolongée jusqu’à Marchoux », a-t-il fait savoir. Témoins de cet acte d’envergure posé par le conseil municipal, de l’effectivité du démarrage des travaux annoncés, les citoyens de ce quartier de disent soulagés. « Nous le seront beaucoup plus lorsque nous aurons notre voie bitumée. Je salue et remercie le maire et son équipe pour cette marque d’attention et de considération nourrie à  notre endroit. Beaucoup de contrevérités se racontent, mais en  réalité, tout ouvrage d’envergure qui doit être réalisé dans une commune repose sur un programme de financement  et de décaissement, alors que ceux qui ne savent rien se taisent. Je dis merci au maire, car il n’est jamais trop tard pour réaliser les bonnes choses », a en croire  Nantcho Sylvestre, cet ancien fonctionnaire international à la retraite. Au terme donc de cette  visite, le premier magistrat de la commune a profité de l’occasion pour saluer le civisme de ses administrés, qui ont compris le sens de cet engagement, « merci à tous ceux qui ont compris le bien-fondé de ces travaux qui vont résoudre les problèmes d’assainissement, d’inondations et de mobilité à l’intérieur de ce grand quartier. Tout comme au quartier Sicogi 2 des travaux d’hercule seront aménagés à l’effet d’apporter une plus-value à cette population, qui également souffre ». Ainsi donc la phase pratique de ces projets est en passe de devenir une réalité pour alléger les difficultés que rencontrent au quotidien les  riverains.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook