ads bas

Bingerville-Elections partielles/Beugré Djoman (maire sortant) demande pardon et se retire de la course

ads bas

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

A l’issue du conseil des Ministre du lundi 3 décembre 2018 dernier, les Ivoiriens ont été situés sur la date exacte de la reprise des élections locales (municipales et régionales) dans certaines circonscriptions dont Bingerville. Outre celle-ci, les communes de Grand-Bassam, Port-Bouët, Rubino, Kouto, Lakota et les régions du Lôh Djiboua, du Guemon, n’ont pas été épargnées par la mesure. Aussi pour marquer à nouveau son territoire et garder le cap, l’ex-candidat Pdci-Rda, Beugré Djoman, qui a « convolé », à cette occasion,  avec les membres de la coalition de partis politiques, Rdr, Mfa, Udpci et Udcy à la précédente campagne, s’est résolu à reprendre le chemin du combat pour conduire le train du Pdci-Rda. En vue de consolider les acquis de cette formation politique dans la première capitale de la Côte d’ Ivoire, suite à l’échec enregistré par le candidat Beugré Djoman aux précédentes élections municipales, une mission de sensibilisation et d’information a été  conduite le jeudi 06 décembre 2018 dernier par Mme Amah Tehoua Marie, à l’effet de jouer la carte de l’apaisement. L’envoyée du président Bédié leur a fait savoir que « le président Bédié attend de vous une large contribution pour la victoire en 2020. Je vous demande de vous mettre ensemble et d’oublier le passé», a-t-elle conseillé, en présence de l’Inspecteur du parti, le maire Kouakou Dapa et Mme Djomo Madeleine, tous deux membres de la délégation et Mme Jeanne Aka Batlo, membre du conseil des sage du Pdci-Rda. Au regard de cette situation qualifiée de déplorable par les militants, dont les comportements donnaient le sentiment d’avoir été trahis, il est revenu au délégué départemental, Beugré Djoman, accusé d’avoir trahi le Pdci-Rda de se confesser face à ses « soldats » pour les erreurs commises. « Je me suis rendu à Daoukro et à genoux, j’ai demandé pardon au président Bédié et à son épouse. Je demande pardon à tous les militants de Bingerville et je ne commettrai plus jamais cette erreur », L’inspecteur du Pdci-Rda, Kouakou Dapa, a en sa qualité de membre de la délégation a invité les militants à être en éveil, sans toutefois oublier de rappeler à l’ordre certains responsables du parti aux comportements primaires. « Le Pdci-Rda, c’est d’abord la fidélité, le Pdci-Rda a une ligne de conduite, le Pdci-Rda, c’est la paix, c’est la bonne éducation, nous ne pouvons pas abandonner notre parti pour un autre », a-t-il souligné. Concluant son intervention, la cheffe de la délégation a invité le délégué Beugré Djoman à « aller demander pardon à tous ceux qui sont fâchés chez eux, à la maison. Il faut accepter de le faire dans l’intérêt du parti », a-t-elle   conclus.  Rappelons qu’une marche pour consolider la paix et le pardon a été organisée le samedi 08 décembre 2018  en vue du lancement de la campagne. Mais après ce dégraissage et contre toute attente, le candidat a fait un revirement de situation ce jour par  une lecture d’un communiqué visant son retrait de la course pour ces partielles.  Ci-dessous sa déclaration.

 

DÉCLARATION DE PRESSE

Chers amis,

Chères populations de Bingerville,

Chers Ivoiriens,

C’est avec gravité que j’annonce ici la décision difficile de mon retrait de la course à la reprise de l’élection municipale du 16 décembre 2018, dans la circonscription électorale de Bingerville.

Cette décision fait suite à l’examen d’un certain nombre de facteurs internes et externes de la situation sociopolitique de notre belle commune.

 Ces facteurs qui constituent des sources potentielles de division, de grande fracture et de violence électorale voire sociale,  ne sont pas de nature à nous maintenir à tout prix dans la course pour être maire de Bingerville.

Cela n’est pas notre vision des choses, cela n’est pas conforme à nos valeurs, cela ne correspond pas  aux principes de la république et de ce qui régit la pratique démocratique.

C’est la raison pour laquelle, je prononce ici et maintenant le désistement immédiat et définitif de la liste des conseillers municipaux que j’ai conduit jusqu’à cet instant.

La paix, la réconciliation et la concorde entre citoyens est un chemin vertueux.  Il est long, difficile mais exaltant et salutaire.

A partir de ce jour, je me consacre au retour de l’entente et de la cohésion des Bingervillois en général,  et des braves militantes et militants de mon grand parti, le  PDCI RDA.

A ce stade de mon propos,  je voudrais du fond du cœur, remercier mon équipe de campagne, mes hommes, mes compagnons de lutte depuis de longues années,  mes soutiens, mes partenaires, les braves et vaillantes populations de Bingerville,  toutes celles et ceux qui, de près ou de loin, n’ont cessé de me témoigner leur amitié, leur confiance et leur affection.

Je voudrais qu’ils trouvent ici l’expression de ma profonde gratitude.

Aucun espoir n’est perdu si la vie se prolonge.

Vive Bingerville,

Vive la démocratie,  juste, libre et pacifique,

Vive la paix et la réconciliation,

Vive la Côte d’Ivoire.

Fait à Bingerville, le 08 décembre 2018

BEUGRÉ  Djoman

Maire de Bingerville,

Délégué départemental du PDCI RDA,

          Membre du Bureau Politique

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.