Bingerville-Brèbo/Les Blessoué Djéhou et Blessoué Dongba célébrés

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

Sous l’autorité coutumière de l’Honorable Atcho Amany Félix, chef du village de Brèbo, du doyen d’âge et garant moral de la tradition, Nanan Akré Velasco, les Atchan de la zone sud de la commune de Bingerville, ont célébré la sortie de la génération Blessoué Djehou et Blessoué Dongba, le samedi 10 décembre 2022.

L’autorité coutumière dirigée par  le Chef Félix Amany Atcho s’est réjouie de la double tenue de cette cérémonie.

Seul village de la tribu Akwê à être en retard sur la programmation des sorties de ces deux générations, les garants de la tradition Atchan du village de Brèbo ont décidé de célébrer la génération Blessoué Djehou et Blessoué Donga, au cours d’une même journée.

L’organisation d’une double cérémonie en une seule est une innovation et le Chef, Atcho Amany Félix ne s’en cache pas de manifester son sentiment de joie, « à Brèbo, on a voulu montrer au monde qu’on peut innover en organisant simultanément ces deux évènements. Vu que Brèbo a accusé un retard, nous avons organisé cette cérémonie sous le signe de l’Union des fils. Une cérémonie qui s’est déroulée dans une atmosphère de paix. Et c’est la main dans la main que nous pouvons arriver à de tels résultats pour les Bléssoué Dongba et les Bléssoué Djéhou », a-t-il souligné.

Les Blessoué Djehou regroupent tous les natifs du village nés entre 1980 et 1984 et les Blessoué Dongba ceux qui sont nés entre 1985 et 1990.

 Placée sous le signe de l’union, cette journée a été donc marquée par le message lancé à l’endroit des populations, invitant les filles et fils de la tribu Akwê, à l’entente, « parce que ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance d’assister et de vivre à ce genre de cérémonie.  A l’instar des autres villages du pays Atchan, Brèbo est un village où il fait bon vivre, car le prophète Atcho Albert, un ami du président Félix Houphouët-Boigny a toujours prôné la paix et c’’est cette qualité que le prophète a suivi pour prôner à son tour le vivre ensemble. Nous ne sommes pas différents des autres villages Atchan. A Brèbo, nous avons cette force d’épouser un esprit de paix, de dialogue, parce que nous sommes les disciples du Président Houphouët-Boigny », a-t-il fait savoir.

LIRE AUSSI :   Ce que l'on sait de la disparition et de la mort de Victorine Dartois

Pour rappel, les Blessoué Djehou regroupent tous les natifs du village nés entre 1980 et 1984 et les Blessoué Dongba ceux qui sont nés entre 1985 et 1990.