ads bas

Bingerville-Akwè-Djèmin/Les propriétaires terriens toujours à couteaux tirés avec Mamadou Sanogo

ads bas

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

Dans sa logique de défendre leur droit,  des propriétaires terriens du village  d’Akwè Djèmin se sont retrouvés hier  mardi dans les locaux de la salle de mariage de la mairie de Bingerville. Le but de cette rencontre que présidait  le sous-préfet de la localité André Kacou Martin, visait à trouver des solutions  au litige foncier qui oppose ces deniers au ministère de la Construction et de l’Urbanisme concernant une parcelle de 400ha. Selon les victimes, les travaux d’aménagement de ce site  ne se sont pas  réalisés dans les règles du respect de la formule des tenants. « C’est un abus de pouvoir que de vouloir nous exproprier nos terres », lance un villageois désabusé.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour le « Commandant », vu l’ampleur que prend cette situation, il a reconnu que  l’enjeu de taille. « Par conséquent les engagements vont se poursuivre », a-t-il fait savoir, en présence Du chef du village Agbo Honoré et de quelques  responsables de l’Agef. Ce problème  de terrain est connu de tous, les autorités refusent de l’empoigner de peur de mettre en péril la paix, la sécurité et alimenter des conflits. Or, mettre ce  genre de dossier dans les tiroirs  en espérant que le problème se résoudra tout seul, est une attitude irresponsable. Le ministre de la Construction et de l’Urbanisme, Mamadou Sanogo doit le comprendre, car à cette allure il risque de se mettre à dos toute une communauté ?   Rappelons qu’une source digne de foi révèle que ce site a été  proposé par le Président Félix  Houphouët-Boigny pour abriter  la zone industrielle de Bingerville.  Alors qu’on respecte sa mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.