Bingerville a déjà son Maire: ralliement massif autour de Issouf Doumbia – Les faits en Images.

Par Léon SAKI – Afrique Matin

Après le jet d’éponge du Maire sortant Beugré Djoman qui a tiré sa révérence politique à Bingerville, le combat pour la municipalité semble aujourd’hui se jouer entre Issouf Doumbia et son aîné Ahin Jean. Ceci simplifie davantage le choix des populations et rend plus clair les tendances pour cette reprise des élections à laquelle personne ne s’attendait vraiment dans cette partie de la Côte d’ivoire où les populations semblaient avoir déjà désigné leur Maire.

Mais comme nous le disions tantôt, les choses sont devenues plus simples et ressemblent fort curieusement à ce qui s’est passé en 2010 quand deux forces politiques sur trois ont toujours l’avantage de triompher. C’est la même caricature politique qui se dessine à Bingerville à ces municipales avec le ralliement de l’ensemble des forces vives à la liste portée par le jeune Issouf Doumbia alias « DOUGOU ».

En effet, dès l’annonce de la reprise des élections municipales à Bingerville, plusieurs leaders, surpris par cette décision parfaitement suspecte, ont voulu apporter leur compassion à celui qui avait déjà commencé à travailler pour la population en réalisant plusieurs infrastructures d’intérêt public, contrairement à ses pairs qui attendaient encore que l’Etat les subventionne avant d’entreprendre.

C’est ainsi que pratiquement l’ensemble des membres du staff électoral de Beugré Djoman, en passant par ses plus proches collaborateurs du conseil municipal, ont choisi de se joindre à Issouf Doumbia. Mais le plus gros ralliement qui rassure sur la victoire de DOUGOU, reste sans nul doute, celui du délégué département RDR de Bingerville, Diomandé Mamadou connu sous le nom de Dibo.

Cet homme politique très introduit et écouté au RDR fait désormais partie du staff de campagne dirigée par l’expérimenté Ayaké, acteur de développement qui a contribué à la dynamisation économique du département. Dibo, s’il s’implique réellement, a lui seul représente une force capable de donner la victoire à quiconque. Sa présence aux côtés de Issouf Doumbia donne l’assurance d’une victoire certaine et sans ambages. Et pourtant, il n’est pas le seul à désigné le jeune député comme candidat idéal.

La jeunesse départementale, à travers son président en exercice, a décidé de porter son choix sur le natif d’Abatta, l’enfant du village parti de rien du tout pour se construire un avenir à nul autre pareil. Il faut le rappeler, l’actuel député fut « plumeur » et vendeur de poulets connu de tous. Aujourd’hui opérateur économique le plus en vue avec ses énormes machines à modeler la terre et et construire des ponts, qui mieux que lui est capable d’apporter le développement à Bingerville?

Pour son engagement sans faille aux côtés des populations les plus vulnérables, des sourds-muets ont pris fait et cause pour lui. Les jeunesse de l’UNG, du RDR et du PDCI se sont rangées derrière Issouf Doumbia. L’ensemble des communautés traditionnelles et religieuses ont estimé que le Député de Bingerville représente une chance inouïe pour les populations qu’il faille préserver.

De Gbagba en passant par Korhogobougou jusqu’à Berlin, elles sont unanimes sur le cas Issouf Doumbia. Si au premier tour, l’écart entre DOUGOU, le seul candidat qui s’adresse aux foules en ébrié lors de ses meeting et son adversaire direct était de plus de 1000 voix, avec tous les ralliements constatés, il faut s’attendre à une victoire écrasante lors de cette reprise. Pour ceux qui croyaient si bien faire en procédant à un dénigrement du candidat sur les réseaux sociaux, c’est peine perdue car BINGERVILLE A DÉJÀ SON MAIRE: DOUGOU

GALERIE PHOTOS OFFERTE PAR AFRIQUE MATIN      

 

Les commentaires sont fermés.