Affoussiata Bamba comme Konaté Zié: « Avez-vous déjà vu des étrangers venir développer quelque chose pour vous? »

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net

Madame Affoussia Bamba Lamine représentait Guillaume Soro aux Etats Généraux de la Jeunesse Guillaume Soro (JKS) le samedi 08 décembre 2018 à Yamoussoukro. L’ancienne Ministre de la Communication a choisi cette tribune pour répondre aux détracteurs de son patron notamment Adama Bictotogo qui avait demandait récemment à Soro de rendre sa démission de l’Assemblée Nationale, s’il n’adhérait pas au RHDP.

Qui a la capacité d’empêcher le soleil de briller, a-t-elle interroger pour montrer que son mentor continuera de grimper en autorité et en notoriété. Indexant directement son détracteur de la semaine, elle lui fera un série de remarques: « Soro est Député de Ferké; Soro est Président de l’Assemblée Nationale. Maintenant toi, tu fais quoi? C’est ainsi et ça ne changera pas ».

Sur le point relatif à la candidature de Guillaume Soro à la présidentielle de 2020, elle affirmera que  » Soro est candidat et c’est une certitude », indiquant à ce niveau que le débat est clos. Ainsi donc la question qui, selon elle, mérite d’être posée est de savoir « comment faire pour gagner en 2020 ». C’est pourquoi, elle invite les jeunes à se mettre en ordre bataille pour que les choses changent en Côte d’Ivoire afin les populations profitent « enfin » de la croissance du pays.

Parce qu’elle comprend difficilement que l’on parle de croissance à deux chiffres et que l’Ivoirien continue d’en être le parent pauvre.  » Tout va très bien dans le pays sauf chez les Ivoiriens. Vous trouvez ça normal, interrogea-t-elle? » Pour que l’ensemble des populations profitent de la croissance du pays, il faut se préparer dès maintenant à prendre le pouvoir, « car la chance, selon elle, ne sourit qu’aux esprits bien préparés ».

Là où bien de personnes continuent de s’interroger sur ce que la ministre voulait vraiment dire politiquement ou ceux à qui elle voulait s’adresser reste bien évidemment cette phrase révélatrice.  » Avez-vous déjà vu des étrangers venir développer quelque chose pour vous? » Cette interrogation ressemble curieusement à une autre qui demande, « Toi, ton village est où? » La Côte d’Ivoire est t-elle entrain de basculer vers une dérive identitaire? Dans tous les cas, la représentante de Guillaume Soro invite ses militants à se rendre utiles pour leur pays en s’investissant dans le travail avec une vraie conscience professionnelle.

Les commentaires sont fermés.