Azaguié-Journée nationale de la paix/Plus 3 000 plants mis en terre

Par Tizié To Bi- Correspondant régional

Trois mille trois cents (3300), c’est le nombre de plants, qui a été mis en terre sur une superficie de 3 hectares par les autorités administratives et politiques, des chefs traditionnels et des associations de jeunesse du département d’Agboville, avec à leur tête, le secrétaire général de la préfecture dudit département, Élie Abion Yao.

Cette initiative du ministère des Eaux et forêts s’inscrit dans la mise en œuvre de la nouvelle politique forestière”, a souligné le Colonel Didier Kouamé Brou, directeur régional des Eaux et forêts de l’Agnéby-Tiassa.

C’était le vendredi dernier, dans la sous-préfecture d’Azaguié, lors de la célébration de la journée nationale de la paix couplée à la 2è édition d’une vaste opération de planting d’arbres à l’échelle nationale dont le thème est : « Un jour, un million d’arbres ». « Cette initiative du ministère des Eaux et forêts s’inscrit dans la mise en œuvre de la nouvelle politique forestière en vue de permettre à la Côte d’Ivoire de restaurer son couvert forestier », a indiqué le col. Didier Kouamé Brou, directeur régional des Eaux et forêts de l’Agnéby-Tiassa.

À travers cette opération, poursuit-il, le gouvernement veut appeler l’ensemble des couches sociales du pays à agir de concert avec lui pour « la reconstitution du couvert forestier national fortement endommagé ».

 « Nous sommes aujourd’hui, à un rythme de déforestation de 200 mille hectares par an, faisant craindre la disparition de la forêt dans une dizaine d’années », s’est-il indigné.

Pour sa part, le secrétaire général de la Préfecture d’Agboville, Élie Abion Yao qui  représentait le préfet de région, préfet département d’Agboville, André Ékponon Assomou, a souligné que, cette journée dédiée à la paix associée au reboisement de masse, est une vision du chef de l’État, Alassane Ouattara.

C’est une parcelle de cinq (5) hectares qui a été offert pour ce projet

« La journée nationale de la paix, nous interpelle tous. En effet, sans la paix, il ne saurait y avoir de développementC’est pourquoi, chères populations d’Azaguié, je suis venu, au nom du préfet de région, semer la paix dans vos cœurs. Planter des arbres avec vous. Nous sommes sans ignorer que la paix a une longue histoire avec l’arbre… En plantant des arbres aujourd’hui, c’est aussi la paix que nous cultivons », a-t-il déclaré.

Au total, c’est une parcelle de cinq (5) hectares qui a été offert par Omer Ako Ako, chef du village d’Azaguié-Ahoua, pour ce projet. Situé à 7 km de la ville d’Azaguié, elle se trouve précisément dans le village d’Abbêh Bégnini.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook