Après l’UNJCI, crise à l’OJPCI: le collectif des membres statutaires de l’OJPCI déclarent le 4è congrès NUL ET DE NUL EFFET et engagent une action en justice

Dans une déclaration rendue publique à la bibliothèque nationale d’Abidjan Plateau, les membres statutaires de l’OJPCI déclarent NUL ET DE NUL EFFET, le 4è congrès ordinaire de l’OJPCI pour les raisons suivantes:  

4è Congrès 2019 de l’OJPCI : Déclaration du Collectif des membres fondateurs et statutaires 

Le 4è congrès ordinaire de l’Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI, organisé par le bureau exécutif sortant, le mercredi 14 aout 2019, à la bibliothèque nationale d’Abidjan, s’est soldé par une crise.

I/Les faits :

Les  journalistes professionnels ont effectivement répondu à l’invitation du bureau sortant. Ils ont participé  à la cérémonie d’ouverture ainsi que les invités et autres observateurs.  A la surprise générale, les congressistes feront face à des faits inédits après la 1ère pause-café. Notamment :

1-L’interdiction d’accès de la majorité des membres statutaires à la salle du congrès par des policiers ;

2-L’interdiction d’accès à la salle du congrès à plusieurs membres fondateurs ;

3- L’interdiction d’accès à la salle du congrès à plusieurs membres en possession de leur carte de 2019 de l’OJPCI ;

4-L’exclusion de certains  membres du bureau exécutif de la salle ;

5-Le pire, c’est que le comité de Contrôle a entériné,  en violation des textes, cette interdiction d’accès de la majorité des membres statutaires au Congrès ;

II/ La position du Collectif (Par conséquent)

-L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI ne se reconnait pas dans cette parodie de congrès organisé par Olivier Yro et ses partisans ;

– L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI décline toutes responsabilités concernant les agissements d’Olivier Yro auprès de l’administration, des bailleurs de fonds et autres investisseurs.

-L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI se réserve le droit d’engager des poursuites  judiciaires eu égard aux malversations constatées dans la gestion du bureau sortant.

L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI demande  à ses  membres d’être à l’écoute pour les dispositions à venir suite à la rencontre du mercredi 14 août 2019 jugée nulle et de nul effet.

Fait à Abidjan, le 14 août 2019

Ont signé             

Le Collectif des membres fondateurs et statutaires

Le Porte-Parole

Armand Bohui

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook