Dépendance/Comment faire pour qu’il lâche sa tétine ?

Votre enfant grandit… et il sera bientôt le seul de son groupe à avoir une tétine ! Comment l’aider à « décrocher » ?

Les tétines ont disparu du sourire des autres enfants et le vôtre semble ne pas pouvoir s’en passer.

Qui ça perturbe ?

Votre enfant. Il sent la pression, la vôtre parfois, celle de la famille, des copains… Il n’est pas fier de lui. Le regard des autres devient parfois pesant. Et vous vous inquiétez pour sa dentition future.

La tétine, c’est pour les petits !

Faites le point avec vous-même… Ne seriez-vous pas un peu moins exigeante avec votre petit dernier ? Pourtant cette tétine le maintien dans un statut de bébé alors qu’il est important qu’il accède à l’autonomie affective.

Dressez ensemble la liste des avantages qu’il a à devenir grand: il est invité à des anniversaires, il peut aller au cinéma…

Présentez-lui les « méfaits » de la tétine : il risque de subir le regard moqueur des copains. Elle gène son articulation, sa communication.

Ce qu’il faut lui dire : « Tu fais partie des grands maintenant, ton papa et moi, on serait très fiers que tu arrêtes la tétine », « Tu vois, à cause de la tétine, tes dents sont un peu en avant… »

Accro à sa tétine, passez un contrat avec lui

Décidez du jour J où il arrêtera totalement la tétine : la date de son anniversaire, par exemple. Choisissez un moment propice, pas pendant un déménagement particulièrement anxiogène, ni suite à l’arrivée d’un bébé !

Affichez un petit calendrier où il pourra colorier les jours qui l’en rapprochent. En attendant, limitez-la à certains moments de la journée. Félicitez-le à chaque étape : il ne la prend plus que pour dormir !

Ce qu’il faut lui dire : « Je ne veux pas te voir avec ta tétine dans le salon. Elle reste dans ton lit », « Qu’en penses-tu, si on s’en sépare au début des vacances ? »

Il est toujours accro à la tétine ?

Puisqu’il n’y arrive pas tout seul, aidez-le. Dites-lui un soir que c’est la dernière fois que vous lui donnez sa tétine. Et tenez bon… sans culpabiliser. Votre enfant grandit grâce aux limites et aux frustrations. Entourez-le de ses doudous pour compenser, dédramatisez la situation avec des histoires qui le feront rire.

Ce qu’il faut lui dire : « Pense à un cadeau qu’on ira acheter ensemble pour fêter ça ! »

Source : www.enfant.com       

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook