Apologie du viol/Les autorités montent au créneau pour sanctionner Yves de Mbella

Par Nadège Kondo/afriquematin.net

La diffusion de l’émission télé-réalité « La Télé d’ici vacances » sur la chaîne ivoirienne NCI, présentée par l’animateur Yves de Mbella, lundi 30 août 2021, à une heure de grande écoute, a choqué l’opinion publique ivoirienne et internationale.  Face à cette indignation, les réactions n’ont pas tardé, les sanctions sont tombées et continuent de pleuvoir sur l’animateur … Les internautes expriment leur désarroi.

L’animateur Yves de Mbella est dans de beaux draps après avoir invité un fieffé violeur à faire en direct une démonstration de viol sur un mannequin. Ce fait médiatique qui secoue, depuis 3 jours, la toile est loin de prendre fin.

Les autorités montent au créneau

En effet, une plainte a été déposée par la Ligue ivoirienne des Droits de la femme. D’après certains médias ivoiriens, Yves de Mbella aurait été placé en garde à vue pour être déféré devant le parquet ce mercredi 01 septembre, pour les faits de flagrant délit d’apologie du viol.

Quant à la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), dans un communiqué a décidé de le suspendre pour trente (30) jours de toutes les antennes des chaines de télévisions et de radios en Côte d’Ivoire. Cette reconstitution « constitue une apologie du viol et porte une grave atteinte à la dignité de la femme, aux bonnes mœurs ainsi qu’à la sensibilité du jeune public » souligne le communiqué. Et d’ajouter « le viol est un crime selon la loi pénale et partant, sa banalisation et la mise en vedette d’un ex-détenu condamné pour ce crime, sont absolument intolérables ». Interdit de plateau, Yves de Mbella ne pourra pas animer, comme il était prévu, la cérémonie de Miss Côte d’Ivoire qui se tiendra samedi 4 septembre prochain.

D’ailleurs, même sans cette sanction, l’animateur ne sera pas le présentateur de la finale de l’édition 2021 du plus prestigieux concours de beauté en Côte d’Ivoire. Dans un communiqué publié le mardi 31 août, le comité d’organisation de Miss Côte d’Ivoire, s’est désolidarisé de l’attitude de son animateur vedette en lui retirant la présentation de ce concours.

Les faits 

Un violeur récidiviste et condamné, sorti de prison était invité de l’émission «La télé d’ici vacances », animée par Yves de M’Bella. Contre toute attente, le violeur, sorti des geôles de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) avait été convié sur le plateau à faire, en direct une démonstration de viol sur un mannequin. Et ce, sous le regard impuissant des téléspectateurs de la chaine NCI. « Voilà une go, tu l’attaques par devant ou par derrière ? Montre-nous comment tu fais ? (…) Ça peut l’exciter ? Tu touches son sexe ?  demande l’animateur. L’ex-pensionnaire de l’univers carcéral monte alors sur l’estrade et tente de répondre aux préoccupations de l’animateur en donnant les détails de façon méticuleuse, comment il procède pour assouvir sa sale besogne. Il touche les parties intimes du mannequin, l’a fait tomber et l’immobilise…

Poursuivant l’animateur, Yves de Mbella, relance : « Tu agis seul ou avec quelqu’un ? Comment les choisis-tu ? Minces ou avec des fesses ? » » Et l’invité de répondre : «  peu importe. Le jour, je suis inspiré ce que je trouve dehors, je prends… »

La réaction de l’animateur Yves De Mbella

« Face à des faits de viol subits par des personnes très proches, le sinistre viol de la fillette de trois (3) ans à Abobo, il y a quelques semaines, et les toutes récentes affaires de viols dans le domaine de football européen, j’ai reçu ce lundi, à mon émission télé sur NCI, un violeur repenti libéré depuis 21 ans aux fins de partager ses déboires avec la prison et ses alertes avisées sur ce sujet hautement sensible. Entre autres remords et conseils, je lui ai proposé une reconstitution des faits au rendu maladroit qui a été la seule séquence retenue et partagée aux personnes qui ont réagi sans avoir vu la totalité de l’émission.

Je suis sincèrement désolé d’avoir choqué en voulant sensibiliser. J’ai FAUTÉ ! Je suis également désolé de tout ce qui a été dit ou fait et qui a blessé durant cette séquence de l’émission d’hier soir

Je demande pardon à toutes les victimes de viol pour lesquelles j’ai toujours été compatissant, heurtées par certains des propos tenus hier soir. Je demande pardon à toutes les femmes qui ont été choquées par cette séquence.

Aucun mot ne suffira alors je vous demande encore juste pardon. D’un commun accord avec la Direction Générale de la chaine, nous avons décidé d’anticiper la fin de l’émission LTI vacances initialement prévue ce vendredi 03 septembre. Santé, paix et amour ! », a conclu avec remord, l’animateur.

Les commentaires sont fermés.