Alger/Une Marée humaine se dresse contre la candidature de Bouteflika

Les places et principales rues du centre d’Alger étaient noires de monde. Des centaines de milliers de manifestants sont une nouvelle fois descendus pacifiquement dans les rues d’Alger, d’Oran et Constantine hier vendredi pour protester contre la décision du président Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes pour disperser des manifestants qui tentaient de forcer un cordon – bloquant l’accès à une artère remontant vers la présidence de la République. Plusieurs arrestations ont été opérées après ces heurts qui ont également fait plus d’une centaine de  blessés dans les rangs des forces de l’ordre. Aucun autre incident notable n’a toutefois été signalé et la manifestation s’est déroulée dans une ambiance festive. Très largement supérieure à celle des manifestations des deux derniers vendredis à Alger, la mobilisation est difficile à chiffrer, les autorités ne donnant aucune évaluation du nombre de protestataires.

Source : rfi.fr avec afriquematin.net

Comparer

Facebook