Agboville- Fête de l’Aïd El-Fitr/Les fidèles musulmans interpellés à faire attention aux rumeurs

Par Tizié To Bi – Correspondant régional

Les fidèles musulmans d’Agboville ont prié pour le retour définitif de la paix

(Mercredi 05 juin 2019)-Les fidèles musulmans de la commune d’Agboville, ont pris d’assaut, le mardi 4 juin 2019, l’esplanade de la grande mosquée de ladite ville, pour assister à la prière de la fête de l’Aïd El-Fitr ou la fête de ramadan marquant la fin du mois de jeûne. Une occasion pour Diarra Kalilou Ibrahim, imam de cette mosquée d’appeler dans son sermon ses coreligionnaires à se détourner des rumeurs.

Selon lui, elles sont sources de beaucoup de discordes, de troubles, de mésententes, de conflits et même de guerres. « La rumeur fait partie des œuvres de satan et il n’y a que l’esprit satanique qui le repend, tout en sachant qu’il y s’agit d’un mensonge », a-t-il précisé. C’est pourquoi, l’homme de Dieu a conseillé son auditoire, à la prudence et à la méfiance à l’égard des informations reçues. « Chers frères et sœurs lorsqu’une information vous parvient de la rue, du marché, de personnes qui ne sont pas dignes de foi, dites-vous tout de suite que vous êtes en face d’une rumeur et rappelez-vous immédiatement qu’elle porte en elle plus de mal que de bien, que son objectif est de perturber l’ordre et la quiétude qui existent entre les hommes », ajoute-t-il. Avant de souligner qu’« à ce sujet, Dieu recommande à tous les croyants musulmans d’être prudents et d’être critiques vis-à-vis de tous ce qui nous parvient comme information ». Présent à cette célébration, le préfet de région, préfet du département d’Agboville, Ékponon Assomou André, qui avait à ses côtés, Dimba N’Gou Pierre, président du conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, a, quant à lui, exhorté ses administrés, à la cohésion et à la paix entre eux, mais aussi entre eux et les autres communautés.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook