ads bas

Agboville : 23 personnes investies pour conduire le projet Éducation inclusive

ads bas

Tizié TO Bi, correspondant à Agboville

La salle des fêtes de la mairie d’Agboville, a abritée le mercredi 28 novembre, la cérémonie officielle de présentation et d’installation du comité local du projet Éducation inclusive. En présence des autorités administratives, éducatives, guides religieux, chefs traditionnels et d’élèves en situation de handicap. Ce projet financé par l’Union européenne(UE) et l’ONG internationale Christian Blind Mission(CBM), est une initiative de l’ONG Société Sans Barrières Côte d’Ivoire (SWB-CI). Coordonné par le ministère de l’éducation nationale en collaboration avec les ministères de la protection sociale et celui de la solidarité, il a pour objectif d’œuvrer à ce que les enfants en situation de handicap en Côte d’Ivoire soient inclus dans les écoles ordinaires de qualité adaptée, dans les mêmes conditions que les autres enfants.

Silué Gozié, Directeur régional de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (Drenet-Fp) d’Agbvoille, a égrené les difficultés rencontrées dans l’exécution du projet Education inclusive entamée dans la région depuis 2017, à Obodjikro 1 (une école primaire publique située à Agboville). Il s’agit entre autres des effectifs pléthoriques, du coût élevé du matériel technique et de la formation des enseignants. C’est pourquoi, le Drenet-Fp a plaidé pour l’implication de tous pour la réussite de ce projet qui s’achève en 2020.

À sa suite, Sékoué Jeanne Kopieu, sous-directrice de l’Éducation pour tous au ministère de l’éducation nationale, par ailleurs, point focal du projet institutionnel Éducation inclusive, a situé les missions assignées aux désormais point focaux de l’Éducation inclusive. À savoir : faire la promotion de l’Éducation inclusive auprès des parents, informer la population à travers des campagnes de  sensibilisation, encourager les enfants en situation de handicap à fréquenter les écoles, etc. Avant de relever que, « le véritable handicap est l’incapacité pour la société de répondre aux besoins des handicapées ».

Quant à André Ekponon, préfet du département d’Agboville, préfet de la région de l’Agnéby-Tiassa, il a exhorté les membres du comité local, les guides religieux et les chefs de villages, à identifier tous les enfants handicapés afin de leur donner une chance d’aller à l’école.

Composé de 23 membres issus du ministère de l’éducation nationale, du ministère de l’emploi et de la protection sociale et du ministère de la femme, de protection de l’enfant et de la solidarité, le comité local Éducation inclusive d’Agboville, a, à sa tête Boli Bi Tié Julien, inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire(IEP) Agboville 1.

    

 

Les commentaires sont fermés.