Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

France-Situation sociale/Les citoyens dénoncent la légèreté d’Emmanuel Macron

Par Camille Okou, afriquematin.net

A peine 1 an qu’il est au pouvoir, Le président français Emmanuel Macron se  trouve en énorme difficulté avec ses concitoyens. L’homme, qui semblait faire la fierté de la France après son élection (sans doute du fait de son jeune âge à la tête de l’Etat et de ses ambitions politiques), est désormais la pierre de turc de son peuple qui l’accuse d’être responsable des actes de vandalisme constatés dans plusieurs villes du pays.

En effet, selon des citoyens français, le président  Macron, en tant que chef de l’Etat de France aurait pu éviter les troubles qui ont eu lieu dans les villes de Marseille, de Paris et d’autres ce samedi 1er  novembre 2018. Des villes dont les supermarchés, les magasins et d’autres propriétés publiques et privés ont été saccagés, incendiés voire même détruits suite à de violentes manifestations du mouvement des « gilets jaunes ».  Au micro de  la chaine de télé française Tf1 hier dimanche 02 décembre 2018, une manifestante des gilets jaunes affirme qu’«il ne faut pas  justifier l’irresponsabilité du président de la république  par le fait que les gilets jaunes ne sont pas structurés ou organisés pour porter leur voix ; le fait qu’ils n’aient pas de porte-parole », déclare-t-elle. « Monsieur  Macron aurait pu réagir dès les premières manifestations des gilets jaunes ; cela aurait évité ces actes de vandalisme que nous déplorons aujourd’hui », accuse-t-elle. Selon la manifestante, comme la plupart des gilets jaunes d’ailleurs, les auteurs de ces actes c’est-à-dire les casseurs, ne sont pas des « gilets jaunes » comme on pourrait le croire. Ces derniers ne  sont que « des gens de toutes les catégories sociales », précise-t-elle. Toujours au micro de Tf1, le président des républicains, Laurent Wauquiez, s’est, lui aussi prononcé sur la situation que traverse son pays en rejetant la faute sur le chef d’Etat français. Pour lui, Emmanuel Macron devait aviser les français sur «l’ensemble des mesures du gouvernement sur la transition énergétique et notamment les impôts et les taxes. Parce que le président de la république ne l’avait pas mis dans son programme présidentiel ;Il ne l’a jamais expliqué ; personne n’avait  compris qu’en votant pour Emmanuel Macron il y aurait ça », soutient le cadre français qui propose comme solution à cette crise «un référendum ».

Facebook