Affrontements intercommunautaires à Béoumi : 3 morts et 40 blessés, un couvre-feu instauré

Par Jean Levry – Afriquematin

La ville de Béoumi, (centre, à environ 300 km au nord d’Abidjan) est le théâtre, depuis le mercredi 15 mai 2019, de violents affrontements entre communautés autochtone Baoulé et allogène Malinké. Ce jeudi 16 mai 2019, le bilan fait état de 3 morts dont 2 au cours des affrontements qui ont eu lieu dans la matinée ce jour. Une quarantaine de blessés est à déplorer. Mais, le calme est revenu suite à l’intervention des forces de l’ordre et le préfet a instauré un couvre-feu de 18 h à 6 heures dans la ville.

Selon les témoignages concordants, tout est parti d’une violente altercation entre un chauffeur de véhicule de transport en commun et un autre conducteur de taxi-moto, respectivement de la communauté autochtone Baoulé et la communauté Malinké de la ville. A en croire nos sources, c’est une rumeur faisant état du décès du jeune chauffeur de véhicule de transport qui a mis le feu aux poudres, suscitant une réaction de vengeance de la part des membres de sa communauté. L’intervention de la police et de la gendarmerie de la ville et des renforts des brigades de gendarmeries de Sakassou et de Bouaké avaient permis de ramener le calme hier, mardi, dans la ville. Mais, ce jeudi matin, des affrontements ont encore éclatés dans un village situé à 5 km de la ville.

Au moment où nous mettions sous presse, la situation était calme dans la ville et dans la périphérie après deux folles journées qui ont fait 3 morts et plusieurs blessés graves.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook