ads bas

Affaire ‘’Gbagbo demande à Affi de créer son parti’’ : Emmanuel Golou dément

ads bas

 

Par Jean Levry –Afriquematin.net

L’on s’interroge encore sur le véritable auteur du message prêté au Président Laurent Gbagbo et qui demande au Président statutaire du FPI, Pascal Affi N’Guessan de quitter le parti pour aller créer le sien. En tout cas, un membre du staff de communication de l’ex-premier ministre a brandi, dans la soirée du lundi 10 décembre 2018, un communiqué contraire sur les réseaux dans lequel Golou Emmanuel qui aurait reçu de Gbagbo la mission de signifier à Affi son exclusion, démet cette information. Ci-dessous le message qui semble tout éclaircir.

« J’ai été alerté, dans la journée du lundi 10 décembre 2018, de la circulation d’un message sur les foras ivoiriens et béninois par rapport à ma visite au Président Gbagbo à la Haye. Je voudrais tout simplement rappeler à tous qu’il s’agissait d’une visite privée d’amitié et de fraternité que j’ai rendue au Président Laurent Gbagbo. Je l’ai trouvé très en forme, serein, combatif et toujours engagé.

En aucun cas, il ne s’agissait d’une visite dans la cadre d’une mission de la Direction du comité Afrique de l’Internationale Socialiste. Contrairement aux insinuations du message en question, je n’ai reçu aucune recommandation encore moins une quelque mission, de la part du Président Laurent Gbagbo, concernant le Front populaire ivoirien et le premier ministre Pascal Affi N’Guessan.

J’ai la ferme conviction que le peuple ivoirien, la classe politique en premier, trouvera dans son for intérieur les germes de la solidarité et d’unité, qui l’ont toujours caractérisé, pour aller vers la réconciliation et la paix.

Fait à Cotonou le 10 décembre 2018 »

Pour rappel, le message qui a été diffusé sur les réseaux sociaux a été repris par des medias proche de la branche radicale du FPI dite « Gbagbo ou rien ».

Qui dit vrai ? bien malin celui qui saurait le dire. Toutefois, après la mort de Sangaré Abou Drahamane, un communiqué émanant de Laurent Gbagbo mais signé par le secrétaire général de la branche que le défunt dirigeait, Assoa Adou, annonçait que Gbagbo reprenait en main la présidence du parti.

Les commentaires sont fermés.