Affaire déchets toxiques : Koné Cheick Oumar et Gohourou Claude connaitront leur sort le 28 mars

Par Jean Levry – Afriquematin

Le verdict du procès en appel de Koné Cheick Oumar et Gohourou Claude dans l’affaire de détournement de fonds destinés à l’indemnisation des victimes des déchets toxiques déversés sur plusieurs sites dans la ville d’Abidjan en 2006, a été reporté au 28 mars 2019.  Ainsi en a décidé les juges de la Cour d’appel d’Abidjan-Plateau ce jeudi 29 février.

« Pour rappel, une plainte a été portée contre les deux accusés le 20 juin 2011. Le 13 juin 2015, ils ont été condamnés à 20 ans de prison pour détournement de 4 milliards 658 millions de Fcfa. Le 27 juillet 2016, la cour d’appel du Plateau a confirmé ce jugement mais curieusement n’a pas tranché la question de l’indemnisation des victimes.
Cette décision pénale étant devenue définitive, le 25 mars 2018, les victimes ont saisi le Tribunal civil du Plateau pour voir condamner ces personnes reconnues coupables de détournement de fonds à les rembourser
 », explique Charles, Président du Réseau national pour la défense des droits des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (Renadvidet-ci).
Notons également que le 29 novembre 2018, le président du Tribunal de première instance du Plateau a fixé le délibéré de cette affaire au jeudi 07 février 2019. A cette date, le délibéré a été repoussé au jeudi 28 février et finalement fixé au 28 mars 2019.

« Les victimes qui ont confiance en la justice, en notre justice espère que le verdict sera connu à cette date et pour cause, un délibéré ne peut être prorogé plus de 2 fois », confie-t-il.

Comparer

Facebook