Célébration de la Fête des Mères à Yahokro/ Somda Georgette épouse Gielen apporte son soutien aux femmes rurales

Franck Elisé Bouabré correspondant Afriquematin.net

Ce dimanche 26 mai 2024, à Yahokro, dans la localité de Duékoué, s’est déroulée, comme partout ailleurs, la célébration de la Fête des Mères. Lors de cette célébration, Somda Georgette épouse Gielen, marraine de la cérémonie, affectueusement appelée Maman Boya, accompagnée de Brou N’guessan Viviane épouse Assienin, opératrice économique et présidente d’une ONG, a fait don de vivres et de non-vivres aux nombreuses femmes présentes.

Partages et réjouissances ont rythmé cette journée en l’honneur de nos braves mamans. À l’endroit de ses sœurs et mères, Maman Boya s’est dite surprise par cette marque de considération et cet accueil chaleureux manifesté à son égard par les populations des douze campements. Elle a insisté sur la symbolique du choix de Yahokro pour la célébration de la Fête des Mères, un choix plein de considération et d’espoir, exprimé par une fille reconnaissante et soucieuse du bien-être de ses sœurs et mères des zones rurales.

Somda Georgette épouse Gielen, au appelé Maman Boya

« J’ai préféré venir faire la fête avec mes mamans des campements parce qu’elles sont les éternelles oubliées. Toutes les fêtes se déroulent en ville. C’est aussi une manière directe d’apporter notre contribution à l’autonomisation des femmes en milieu rural. Accepter leur invitation aujourd’hui nous a permis de constater que nos mamans de Toa Zéo vivent de la transformation du manioc », a-t-elle déclaré. Elle a promis que « dans les jours à venir, des broyeuses et des presses leur seront offertes, en espérant que cet apport pourra alléger leurs tâches quotidiennes. Nous envisageons également de réaliser un forage afin de faciliter l’accès à l’eau potable ; l’eau n’est-elle pas source de vie ? » s’est-elle interrogée pour clore son propos.

LIRE AUSSI :   Chefferie traditionnelle/Les Atchans ont-ils retrouvé l’unité ?

Pour sa part, Brou N’guessan Viviane épouse Assienin s’est dite heureuse de l’esprit de générosité et d’amour pour son prochain qu’incarne Somda Georgette épouse Gielen.

Les femmes des douze campements ont exprimé leur reconnaissance à Somda Georgette épouse Gielen et ont été très heureuses de son engagement. Malgré le mauvais état de la route, elle a fait tous les efforts nécessaires pour être présente.