Crise au Sahel-Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » aux peuples malien, burkinabé et nigérien/ Le terrorisme dans les Etats n’est pas accidentel

Pr. Séraphin Prao*

En ces heures où se font les bilans de l’année en cours et des projections pour l’année qui arrive, le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » tient à revenir sur ce propos du chanteur pour comprendre ce qui vous est arrivé et dire pourquoi vous devez continuer de tenir bon.

 « Ils allument le feu ; ils l’activent et, après, ils viennent jouer aux pompiers » chantait, il y a quelques années, en 2002, l’artiste reggae Tiken Jah Fakoly. Ceux qui ont organisé l’esclavage, ceux qui ont organisé la colonisation, ce sont encore eux qui ont organisé la destruction de l’Etat libyen et qui ont permis à des mercenaires djihadistes d’utiliser le prétexte de l’islamisme radical pour attaquer les Etats du Sahel. La destruction de la Libye permet de créer une source d’approvisionnement des groupes terroristes en armes proche du théâtre d’opérations du Sahel. C’est comme ça qu’a été suscitée la naissance de l’Etat islamique en Irak.

Les présidents de ces Etats ont su faire preuve de résilience, de proactivité et de combativité.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Une guerre d’attrition ou d’usure longue et coûteuse en vies humaines, en matériels militaires et en destructions de biens publics et privés a été imposée aux pays du Sahel classés parmi les plus pauvres du monde pour épuiser leurs maigres ressources économiques et les rendre encore plus dépendants de l’extérieur. Mais vos Etats ont su faire preuve de résilience, de proactivité et de combativité. Ils ont su contrecarrer les plans machiavéliques des déstabilisateurs de l’Afrique qui se sont lourdement trompés sur l’Africain du 21e siècle.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Rien ne relève du hasard dans les guerres qui secouent le monde. Il faut cesser de croire aux générations spontanées. Le monde est en guerre et une guerre sournoise est menée contre l’Afrique subsaharienne et vous l’avez bien compris.

Peuples malien, burkinabé et nigérien, on veut empêcher le développement de l’Afrique

L’Afrique fait face à une stratégie d’endiguement de son développement parce que, dans le monde, certains pensent, et le président sud-africain l’a éloquemment souligné lors du sommet des BRICS qui s’est tenu dans son pays en août de cette année, que le développement doit être un privilège réservé à quelques pays. C’est pourquoi les zones à fortes potentialités économiques et celles d’Afrique et du Moyen-Orient pourvoyeuses de matières premières stratégiques sont dans l’œil du cyclone

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Selon le président du Mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », Avec la poussée du monde post-occidental qui se dessine sous nos yeux, notre monde est entré dans une phase de grandes turbulences qui va durer.

Avec la poussée du monde post-occidental qui se dessine sous nos yeux, notre monde est entré dans une phase de grandes turbulences qui va durer. En Afrique subsaharienne, c’est le terrorisme qui est devenu le facteur principal de déstabilisation. Le milieu du renseignement et une documentation publique révèlent que les organisations terroristes sont financées, entraînées et coachées par des agences gouvernementales de certaines puissances et de généreux donateurs bien connus des services de renseignement.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Tout est programmé, planifié d’avance pour positionner, sur un grand échiquier, différents acteurs soutenus ouvertement, pour les uns, et secrètement, pour les autres, avec des objectifs stratégiques spécifiques pour chacun. Parfois, des forces spéciales se battent déguisées en autochtones pour donner l’impression d’un soulèvement local contre l’autorité centrale.

Le projet est connu : il s’agit de détruire les Etats, de partitionner les pays pour établir des protectorats et favoriser le pillage de leurs ressources minérales sur une longue période. Un Etat détruit et failli aux plans budgétaire, institutionnel, organisationnel et politique ne peut que peu résister à ces prédateurs qui veulent gagner du terrain et de la force pour alimenter des économies aux abois.

Peuples malien, burkinabé et nigérien, lAfrique est en guerre et en voilà les raisons

Ce n’est point du complotisme ou du conspirationnisme de le dire. Il suffit de consulter les publications de certaines agences du renseignement des puissances de ce monde, les publications de certaines académies militaires ou des revues spécialisées sur la communauté du renseignement et liées à la sécurité internationale et aux défis géopolitiques pour comprendre les enjeux des crises qui secouent notre monde. Rien n’est donc caché. Tout relève de la planification militaire pour limiter le développement de zones attaquées. Et, la stratégie d’endiguement des zones attaquées est adaptée en fonction des facteurs d’instabilité et de vulnérabilité économique et sociale que présente chaque zone. « Le chaos doit être répandu partout » est le leitmotiv.

 Dans cette logique, il n’est pas inconcevable de dire que l’Afrique est en guerre et que les terroristes djihadistes ne sont que des proxys. Pourquoi voudrait-on empêcher ou retarder le développement de l’Afrique subsaharienne qui est l’un des pôles de croissance actuels les plus dynamiques au monde ?

LIRE AUSSI :   Cameroun - Zone anglophone : l'armée libère de nouveaux élèves kidnappés

Depuis des décennies, l’Afrique a enregistré une nette accélération de son rythme de croissance. Dans cette dynamique, l’Afrique subsaharienne est devenue économiquement « la seconde région la plus dynamique après l’Asie depuis 2000 » (Clémence Vergne, Antoine Ausseur, 2015) et démographiquement la région la plus dynamique au monde. Avec ces deux atouts, l’Afrique subsaharienne s’est positionnée sur une trajectoire ascendante entrainant la ruée vers elle de nombreuses multinationales en quête de marchés prometteurs. « Une poursuite de la dynamique de croissance africaine pourrait potentiellement générer une réduction significative de la pauvreté dans le monde » (Clémence Vergne, Antoine Ausseur, 2015).

La trajectoire vers l’émergence était connue d’avance si cette pérennité de la croissance était maintenue et l’Afrique subsaharienne aurait pu atteindre, en un temps limité, le niveau du Brésil en termes de développement et d’émergence.

Malheureusement, la guerre asymétrique de haute intensité pour les armées sahéliennes est opportunément survenue dans cette zone après la destruction de la Libye par les forces de l’OTAN sous commandement français. Pour le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », les décideurs africains doivent cesser d’être des spectateurs du monde. L’Africain ne doit plus se contenter de subir la marche du monde. Il doit réfléchir sur cette marche du monde, la prédire et anticiper les intentions des ennemis de l’Afrique. Pour cela, nos Etats doivent se tourner, de plus en plus, vers le renseignement prédictif.

L’Afrique est en guerre, une guerre qu’elle n’a, ni voulu, ni déclenché, une guerre qui lui a été traitreusement imposée. Nous sommes en guerre contre des ennemis qui portent des masques et notre salut réside dans notre proactivité et notre préactivité. Nous devons mettre en échec leur projet d’affaiblissement de l’Afrique avec une guerre sans fin puisque le terrorisme est prévu pour durer longtemps et maintenir longuement le chaos.

Cela demande donc d’être on ne peut plus regardant sur l’environnement stratégique mondial et africain pour faire des analyses stratégiques adéquates et établir les corrélations nécessaires ; l’ennemi avance,  masqué, mais sa trajectoire est rectiligne et connue. Il faut aller chercher l’information là où il faut et en faire l’analyse ; ce que l’Africain fait très peu.

Peuples malien, burkinabé et nigérien, nous sommes dans la préméditation et devant un puzzle

L’irruption des terroristes djihadistes au Sahel n’est point accidentelle ni ne résulte d’un concours de circonstances exceptionnelles. Les groupes islamiques affiliés à Al-Qaida ou à l’Etat islamique dont les accointances avec certaines agences gouvernementales sont connues et documentées depuis longtemps répondent à des objectifs stratégiques et géopolitiques dont ils ne sont que des exécutants, des proxys. Et cela, vous l’avez très bien compris dès le début : le chaos semé dans vos territoires est un but stratégique et géopolitique à atteindre.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Les courriels de l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton rendus publics par le département d’Etat le 22 juin 2015 révèlent que les raisons de la guerre contre Kadhafi ne sont point celles avancées mais il s’agissait d’empêcher que Kadhafi mette à exécution son plan de libérer certains pays africains du contrôle monétaire colonial en les dotant d’une monnaie africaine soutenue par des fonds libyens.

Le rapport de la commission des affaires étrangères de la Chambre des communes du Royaume-Uni publié le 6 septembre 2016 révèle aussi que l’opération militaire otanienne sous commandement français en 2011 n’était ni plus ni moins qu’une opération  de « changement de régime » masquée en opération humanitaire et donc un coup d’Etat pour remplacer l’ordre par le chaos en vue de faire main basse sur les ressources énergétiques de la Libye et faire germer des groupes peu recommandables dans le Sahel.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Malgré toutes ces vérités révélées des années plus tard, avez-vous vu les déstabilisateurs de l’Afrique éprouver le moindre remords, le moindre regret pour leur forfait ? Non, ils ne sont pénétrés d’aucun repentir et accumulent manœuvres de déstabilisation sur manœuvres de déstabilisation.

Ayant compris qu’il y avait des agendas secrets derrière les interventions militaires étrangères, vos Etats ont pris la douloureuse mais courageuse décision de prendre, eux-mêmes, les choses en main, de mettre fin à la présence des troupes étrangères sur vos sols pour mieux combattre, sans interférence, la menace terroriste islamiste avec des partenariats nouveaux afin de reconquérir vos terres occupées. Vous avez transformé la crise en immense opportunité.

LIRE AUSSI :   Mali/Vers un nouveau départ?

Peuples malien, burkinabé et nigérien, vous vous battez pour toute l’Afrique

Avec votre sang, vous êtes en train d’écrire l’une des pages les plus décisives de votre histoire sous la conduite de dirigeants qui ont pris la pleine mesure de la situation et des intérêts de vos peuples respectifs. Le terrorisme djihadiste est une menace existentielle pour les pays du Sahel et pour toute l’Afrique de l’ouest parce qu’il relève d’une stratégie d’endiguement militarisé.

Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », en ces douloureuses circonstances, a une pensée particulière pour tous ceux qui ont perdu un proche, un parent, leurs biens, tous ceux qui ont vu leurs activités détruites et qui se retrouvent sans ressource. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » a une pensée particulière pour tous ceux que cette guerre injuste et barbare a frappés d’invalidité, pour tous ceux qui ont été fragilisés dans leur quotidien par cette sale guerre.

Peuples malien, burkinabé et nigérien, 

L’Afrique est convaincue que vous viendrez à bout des terroristes djihadistes qui alimentent le projet de guerre sans fin contre le Sahel et que, du chaos qui vous a été imposé pour détruire vos Etats et saboter leurs efforts de développement, vos pays sortiront encore plus forts. C’est pourquoi le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » vous soutient. Votre détermination est le rempart dont dispose toute l’Afrique de l’ouest contre la propagation djihadiste qui devrait, par contagion et selon des prévisions machiavéliques, gagner les pays du golfe de Guinée ; parce que l’objectif des groupes djihadistes n’a rien à avoir avec l’islam. Il s’agit de rendre les zones qu’ils attaquent non viables économiquement, socialement et culturellement et de favoriser la prédation de leurs ressources minières. Des études crédibles indiquent, à ce propos, que la zone sahélienne regorge de matières premières stratégiques de première importance et beaucoup convoitées.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Vous ne verrez jamais les ennemis de l’Afrique être désunis lorsqu’il s’agit de déstabiliser l’Afrique pour la rendre fragile et sujette à leur prédation. Dans ces moments difficiles que vous traversez, le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » vous appelle à la confiance en vos autorités et à l’unité nationale car ce que l’on gagne collectivement est de plus grand intérêt que ce que l’on gagne individuellement parce qu’il profite à tous sur des générations et des générations. Vous vous battez pour les générations futures de vos pays respectifs mais aussi pour de nombreuses générations d’Africains.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Ce que le Sahel vit, aujourd’hui, ce sont les contractions d’une nouvelle naissance qui permettra à vos pays de devenir maîtres de leur destin, maîtres de leur sécurité et maîtres de leurs richesses, en un mot, pour exister en tant qu’Etats souverains avec tous les instruments économiques, diplomatiques, militaires et politiques de cette souveraineté. N’en doutez point et ne vous fiez pas non plus à ceux qui veulent vous pousser au découragement ou vous détourner de l’essentiel : la libération de vos pays de cette nouvelle chaîne qui a été tissée autour de l’Afrique par les ennemis de toujours de l’Afrique et la reconquête de vos territoires occupés.

Peuples malien, burkinabé et nigérien, L’AES est une opportunité

Vous êtes mieux placés que quiconque pour savoir quelles orientations stratégiques donner à vos Etats. Vous avez compris les plans secrets de nos ennemis et nul ne peut prétendre aimer l’Afrique plus que les Africains eux-mêmes. C’est pourquoi le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » salue la création de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) porteuse de beaucoup d’espoirs pour la sécurité et le développement économique des pays du Sahel.

En mutualisant leurs forces et leurs efforts, vos Etats seront plus forts dans la lutte contre le terrorisme. C’est cette mutualisation des forces que la CEDEAO n’a jamais voulu mettre à son agenda. Et pourtant, elle est prête à mutualiser ses forces pour aller dégager des pouvoirs militaires que vous avez plébiscités à travers des soutiens massifs et populaires. Ce paradoxe qui fait le jeu des ennemis de l’Afrique est saisissant et, les peuples d’Afrique de l’ouest commencent à ne plus se reconnaître dans cette organisation sous-régionale.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Sachez que la partie adverse ne vous laissera pas dérouler votre agenda politique, sécuritaire, économique et financier aussi facilement. Son manque de vision stratégique adaptée au monde multipolaire, sa réflexion stratégique biaisée par des paradigmes relevant d’un monde en déclin, sa fébrilité et son antipathie pour tout souverainisme africain ne vous rendront pas la tâche aisée. Il comprend que ce qui est en jeu et que les circonstances vous ont imposée, c’est votre souveraineté politique, économique, financière et culturelle et, au-delà, celle de l’Afrique de l’ouest qu’il ne peut accepter.

LIRE AUSSI :   Traitement du Covid-19: la grande victoire du Professeur Didier Raoult

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Vos dirigeants doivent faire preuve d’ingéniosité et s’armer d’une plus grande détermination pour atteindre les objectifs stratégiques qu’ils se sont fixés, pour vous offrir la sécurité et utiliser les énormes potentialités agropastorales et minières du Liptako-Gourma pour impacter positivement votre quotidien et le développement de vos pays.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Sachez que, si certains dirigeants africains ne sont pas avec vous, les peuples africains, eux, sont de tout cœur avec vous. Ils ont compris ce qui se joue dans la guerre contre le Sahel : l’avenir de l’Afrique de l’ouest et, au-delà, de toute l’Afrique, la région au 21e siècle la plus prometteuse du monde après l’Eurasie.

Peuples malien, burkinabé et nigérien, L’histoire ne doit pas se répéter

Le premier président togolais Sylvanius Olympio a été assassiné parce qu’il voulait créer sa propre monnaie pour réguler son économie. Mouammar Kadhafi a été assassiné parce qu’il voulait libérer les pays africains du poids des emprunts extérieurs et de l’emprise d’une monnaie coloniale qui empêche leur véritable développement industriel.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

L’histoire nous enseigne. Nous savons comment fonctionnent les ennemis de l’Afrique. Nous savons aussi comment ils raisonnent et quelles sont leurs méthodes lorsqu’ils estiment que leur ligne rouge est franchie.

Nous ne devons plus nous laisser surprendre. La mort de Patrice Lumumba nous a surpris. La mort de Sylvanius Olympio nous a surpris. La mort de Thomas Sankara nous a surpris. La mort de Mouammar Kadhafi nous a surpris. Nous ne devons plus nous laisser surprendre encore. Nous devons veiller en sentinelles sur nos acquis humains et stratégiques pour éviter que la marche victorieuse de l’Afrique vers son indépendance véritable soit, une fois encore, freinée par les forces rétrogrades du monde et leurs agents locaux.

Les Etats du Sahel sont confrontés depuis plusieurs années à une série de menaces djihadistes.

C’est pourquoi le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » vous invite à veiller nuit et jour sur la vie de vos dirigeants et à faire barrage à toutes les manœuvres de déstabilisation d’où qu’elles viennent. Vous devez vous imposer, à vous aussi, une ligne rouge dont le franchissement déclencherait un saut qualitatif notable que les ennemis n’oublieront pas. Votre intelligence est interrogée. L’histoire ne doit plus se répéter.

Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » appelle à la cessation des opérations de déstabilisation qui plongent le monde dans le chaos et sèment partout des guerres. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » appelle à une ère de paix pour le monde et de coexistence pacifique entre les peuples. Plutôt que de multiplier les circonstances de guerre dans le monde, en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et, demain, en Asie, il est plus rentable de développer les routes commerciales dans le monde qui, depuis des temps immémoriaux, ont facilité les échanges et contribué au développement économique de nombreuses régions.

Ce n’est pas seulement par la guerre qu’on fait marcher son économie en permettant à l’industrie militaire de tourner à plein régime. Le monde ne doit plus se laisser dominer par la civilisation de la guerre qui érige le banditisme d’Etat et des groupuscules fanatisés et armés en droit de tuer les civils et de détruire les Etats pour faire main basse sur leurs ressources, les piller et oxygéner des économies à bout de souffle.

Peuples malien, burkinabé et nigérien,

Tout en comptant sur votre détermination pour venir à bout du terrorisme djihadiste, le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » vous souhaite de terminer l’année 2023 dans la joie et la ferveur et que l’année 2024 vous mène au succès avec votre unité réaffirmée. Le panafricanisme doit être agissant et les Africains sont de tout cœur avec vous. C’est cette cause panafricaniste que défend le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire ».

       * Président du Mouvement Pour « Les Démocrates de Côte d’Ivoire ».