Musique/L’artiste Mani Bella invite Coco Argentée et Lady Ponce à la paix et l’entente

Par Justin Kassy/afriquematin.net – Source : Jorel Jacques Zang

Face aux accros interminables qui enveniment les relations entre les artistes Coco Argentée et Lady Ponce, Mani Bella, une autre artiste – est intervenue pour calmer les esprits, et prêcher l’union, la paix, entre ses « sœurs », car l’avenir de la musique camerounaise en dépend.

 « Mon vœu le plus cher c’est d’avoir une soirée où, Lady Ponce, Coco Argentée et moi-même, Mani Bella, sommes en train de danser avec notre grande sœur, Chantal Ayissi, devant notre maman, K-Tino officiel. – Pour moi c’est quelque chose de « très réalisable. Mais, le problème qu’il y’a, c’est que tout tourne autour de conflits d’intérêts et de leadership dans notre milieu. Moi, – je ne me suis jamais donné une étiquette- je suis juste Mani Bella, la « Pala Pala », que vous connaissez tous, ni plus ni moins… Sans jamais me donner des titres pompeux dans la Musique-, je joue juste ma petite partition dans le Bikutsi, et c’est tout. Parce que, quand on se dit grande personne, c’est qu’on traite avec les Rihanna, ou les Beyoncé, et autres. Mais, on a tous les mêmes cachets, on est invitées par les mêmes producteurs, on fait les mêmes prestations. Donc, Pourquoi dire qu’on est meilleure ou mieux qu’une autre ? Chacun de nous a un nom comme chacune de nous a une situation. A mon sens tout est vanité, donc, grandissons », a conseillé Mani Bella.

Cette intervention est pleine de sagesse, elle rappelle-, le temps de leurs prédécesseurs, où, il n’y avait jamais eu de « mépris » entre artistes, invitant également les femmes pratiquant du Bikutsi, d’apprendre à s’inspirer de leurs exemples, « c’est en cela que nous voulons féliciter les artistes Camerounais d’hier, les hommes. Qui ont su élever plus haut, le Makossa, une des identités musicales de ce pays », a-t-elle suggéré.

LIRE AUSSI :   Après un séjour dans l’espace, le ballon Telstar18 de la Coupe du Monde revient sur Terre