Guinée-Culture/Le Doyen Hamidou Bangoura des « Ballets Africains » quitte définitivement la scène

Par Justin Kassy/afriquematin.net 

 Membre-fondateur et Directeur Artistique des « Ballets Africains de Guinée », Hamidou Bangoura, s’est éteint hier lundi 22 mai2023 à 22h, à l’hôpital Donka de Conakry.

On ne verra plus l’image d’Hamidou Bangoura, membre fondateur et Directeur Artistique des « Ballets Africains de Guinée », au cours des répétitions et concerts, tant en Afrique, en Europe qu’aux Etats Unis. Celui que toute la Guinée culturelle, considérait comme l’âme des « Ballets Africains de Guinée », ne sera plus là où il était, avec ce mythique Groupe créé dans les années « chaudes » des Indépendances africaines, par Sory Kandja Kouyaté, et parrainé par le Président de la Guinée, feu Ahmed Sékou Touré.

 Avec les « Ballets Africains de Guinée » le Doyen Hamidou Bangoura représentait, en quelque sorte, la charnière entre le passé historique et le présent, le temps d’aujourd’hui. Il a su inculquer aux membres du Groupe, l’esprit culturel patriotique guinéen. Aujourd’hui, les « Ballets Africains de Guinée » ont subi des aménagements. Mais la fibre culturelle patriotique n’a pas changé.

 Elle s’est au contraire améliorée. Pour être au goût du jour. Ses succès enregistrés lors de ses nombreux spectacles à l’étranger confirment que ses innovations auront été utiles. Les « Ballets Africains de Guinée » étaient en train de disparaître dans la mémoire collective des Guinéens. Il a fallu l’intervention de deux opérateurs culturels Guinéens, Tidiane Soumah et Mamoudou Condé, l’un au Canada, et l’autre, aux Etats Unis, pour permettre aux « Ballets Africains de Guinée » de renaître de ses cendres.

LIRE AUSSI :   Washington redéploie ses troupes auprès des FDS dans le nord de la Syrie pour... aider la Turquie

Pour reprendre ses activités à travers des tournées européennes et américaines. Un programme pour cette année est déjà arrêté et voilà que le Doyen vient de partir pour un voyage sans retour.

Hamidou Bangoura était le « Dernier monument Artistique de la plus grande création artistique de la Guinée et de l’Afrique des indépendances ». Par le destin, il sera absent de la reprise des tournées des « Ballets Africains » dans les Caraïbes, au mois d’octobre 2023.

Paix à l’âme de ce passionné de culture de plus de 75 ans, au service de la culture guinéenne, et des « Ballets Africains de Guinée ».