10ème édition du Festival Economique et culturel aux Etats Unis : la Côte d’Ivoire célébrée aux Etats Unis

Par JUSTIN  KASSY

Le 4 août 2019 sera désormais une date inoubliable pour l’ONG «La Main Tendue» basée aux Etats Unis. Et pour cause ! En effet, ce jour-là, Mme Pepita Kragbé, fondatrice de ladite Ong donnait l’occasion à la Côte d’Ivoire de célébrer un grand événement économico-culturel en terre américaine. Cette fête marquait la dixième édition du « Festival Économique et Culturel Ivoirien » en Amérique. L’événement s’est déroulé dans le Maryland aux USA. L’édition de cette année a connu un succès fou ! fou ! Concrétisant les attentes et dépassant largement les acquis précédents. Les festivaliers étaient tout sourire. Preuve qu’ils ont été servis. Mieux servis par Mme Pepita Kragbé, l’initiatrice de l’événement et organisatrice en chef de cette fête qui donne chaque fois, l’occasion aux festivaliers des Etats Unis et du monde entier, de prendre davantage langue avec les réalités, les richesses naturelles, économiques et culturelles de la Côte d’Ivoire au pays de l’Oncle Sam. La fête de cette année a eu quelque chose de particulier. Plusieurs centaines de festivaliers, dont une part importante d’Afro-américains, se sont rendus à ce rendez-vous économique et culturel. D’abord pour être eux-mêmes témoins oculaires des tenants et aboutissants de cette importante manifestation qu’organise la Côte d’Ivoire au-delà de ses frontières. Ensuite, pour découvrir ce pan non négligeable de la culture Ivoirienne, dont ont toujours parlé, avec passion, Mme Pepita Kragbé et ses collaborateurs de ce festival. Cette année, la culture Agni était à l’honneur avec des prestations traditionnelles, reflétant l’authenticité du patrimoine séculaire de ce groupe ethnique, basé dans le sud-est de la Côte d’Ivoire. Un autre élément de poids à cette fête aura été le baptême des Américains noirs Ivoiriens. « Des citoyens Américains déracinés, descendants d’esclaves », qui sont à « la recherche de leur identité d’origine », une identité sur les traces de laquelle « ils sont parvenus à se mettre, et dans laquelle, ils ont eu l’opportunité inédite de tremper, le temps d’une journée, grâce à l’ONG « La Main tendue » ». Pour Mme Pepita KRAGBE et son équipe, « c’est une nouvelle ère qui s’ouvre ainsi dans les activités de son ONG, une ère marquée par le retour aux sources, aux racines, de tous ceux des fils et filles d’Eburnie, éloignés de leurs patries par les affres de la déportation. »

Source :  Ivoir TVNET

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook