VITALE, la « Patronne » du Coupé Décalé  

Par Justin  KASSY – Afrique Matin.Net 

Désormais appelez-la la Patronne

Bomisso Minin Nadège, Alias Vitale, est née à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire). Retenons dans son parcours musical qu’elle a initialement été danseuse professionnelle-chorégraphe aux côtés de la « Maman Africa » Aicha KONE (2003-2005); puis chez le Professeur Awolowo : MEIWAY et le Zogang (2005-2007) avec qui,  elle a connu les grandes scènes tant au niveau national qu’international. Vitale, on l’aime ou on ne l’aime pas, est considérée aujourd’hui comme une star de la musique ivoirienne, notamment du « Couper-Décaler ». A son actif, elle a deux excellents albums: « Premier Pas » (2012 et « Mon mec à moi » (2013) avec le titre de la révélation le “Goumin Goumin” qui fait d’elle, non seulement une artiste aimée de tous, mais aussi et surtout particulièrement des enfants. Pour preuve !  Elle a été l’Artiste-chanteuse féminine la plus imitée à la prestigieuse émission télévisée de vacances dédiée aux enfants « WOZO- VACANCES »,  grâce aux titres « Sors la démarche » et «  Goumin Goumin », titres qui la poussent encore à être plus célèbre, et qui lui permettent de signer son premier contrat d’une tournée Européenne fin Décembre 2013. En sus des deux albums, VITALE, très inspirée, sort pour le bonheur de ses fans plusieurs singles de belle facture, dont “Dôyô Dôyô” qui célèbre la femme africaine, tout cela ne fera qu’augmenter sa popularité.  Qui l’amènera en tournée en Afrique et en Europe (2014 et 2015), et de conquérir le cœur des mélomanes avec de nombreux singles. Pour bien s’assoir dans le show-biz et évoluer avec sûreté dans ce milieu, Nadège juge utile et nécessaire de collaborer avec de grands noms de la musique africaine tels que, les artistes-arrangeurs de renom comme: Serge Beynaud, Bebi Philip,  Kédjévara Dj, Fredy Assogba, Molare, Elvis Segond et biens d’autres.

La Tina Turner

Le troisième album de VITALE est avec plusieurs singles connus et aimés par le grand public « Dôyô Dôyô », « Avec Toi », « Je M’en Gaba », « Ça vient », « Keuss Keuss », « Coups de Reins », « Puissanci », « Mon Œil », « Chéri Coco », « Schuiiiz », « Crédit est mort », « Moutoubashi », « Bèlèlou », etc. Elle verra ses efforts récompensés en remportant le  titre de Meilleure artiste Féminin 2017 au “Couper-Décaler- AWARDS 2017 »  de Côte d’Ivoire, et Meilleure artiste Féminin du « Couper Décaler » au « Primud 2018 » (Prix International de la Musique Urbaine et du Couper Décaler).

De par son style un peu inspiré de celui de la Star Américaine Beyonce, Vitale se fait surnommée « la  Beyonce d’Afrique ». Mais il faut dire que Vitale a un peu de ressemblance avec l’autre Star Américaine : Tina Turner.  C’était à ses débuts dans la musique. Mais aujourd’hui, Vitale a opté pour un autre nom. Elle s’appelle : « La Patronne », de par son talent, son impact, dans le genre urbain qu’est le  « Couper-Décaler ».  On ne nie pas aujourd’hui qu’en Côte d’Ivoire, Vitale soit une référence reconnue dans le gotha du Showbiz ivoirien. Vitale, comme toutes les stars organisées du monde, rêve de gravir de nombreux échelons. Elle sait que pour y arriver, il faut se mettre au travail, sérieusement. Et quand on veut faire du sérieux, on travaille dans le silence avec abnégation. Le succès étant toujours au bout de l’effort, elle pense et croit fermement que ce succès-là n’est pas loin d’elle. Surtout avec la foi qu’elle a en Dieu, le Dieu d’Abraham qu’elle loue chaque fois, ce succès ne peut que lui sourire. Elle y croit en esprit et en vérité.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook