Vie chrétienne/ Le docteur évangéliste Kouadio-Bhegnin : « Je peux donner mon avis dans le milieu chrétien… »

Par Nadège Kondo, collaboration Donatienne Konan (stagiaire) Afriquematin.net

Docteur, Evangéliste Kouadio-Bhegnin N’goran, Commissaire Divisionnaire de Police à la retraite a fait sa sortie officielle le samedi 14 août 2021 au sein de la mission évangélique demeure de Christ internationale (MEDCI) située à Cocody-Angré Djorobité. A cette occasion, le docteur évangéliste a entretenu ses fidèles sur le thème « convertissez-vous pour le pardon de vos péchés » tiré de la bible dans le livre des actes au chapitre 3 verset 19.

Consacré, environ une dizaine d’années, Kouadio-Bhegnin, docteur évangéliste compte désormais rende ses prédications publiques pour la guérison des âmes. « Cette cérémonie a une grande portée pour moi parce qu’enfin je peux donner mon avis dans le milieu chrétien. Avant comme Nicodème je me cachais dans l’ombre, mais aujourd’hui je pourrai parler ». a-t-il souligné. Poursuivant, le consacré de Dieu a fait un constat amer dans le milieu des chrétiens. Celui de voir que le Corps du Christ s’est détourné de ce pourquoi Jésus-Christ est venu sur terre à savoir prendre les péchés des hommes. Il estime que les chrétiens doivent savoir également donner leurs péchés à Christ. C’est pourquoi le thème était tout simplement convertissez-vous pour le pardon de vos péchés. « Lorsqu’on arrive à Christ, la première chose que nous devons faire c’est de donner nos péchés à Christ, parce que c’est le but ultime pour lequel il est venu. Mathieu 1 :21b le dit. C’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Mais quand nous venons dans une église, nous cherchons autre chose à savoir les miracles, les voyages, le mariage », a expliqué l’évangéliste.

Ancien commissaire divisionnaire de police,  le docteur évangéliste a expliqué les raisons de sa conversion à Christ. « C’est comme un virus… Lorsqu’il te pique tu n’y peux rien. J’étais tranquille dans mes champs, pour préparer ma retraite en or et puis je me retrouve à aller dans un autre champ, celui de planter des âmes et j’avoue que c’est le plus intéressant. Le Seigneur le dit, le plus grand sacrifice c’est de donner sa vie pour ses frères. Vous savez Dieu nous parle tantôt d’une manière tantôt d’une autre».

Pour conclure l’ancien Commissaire Divisionnaire de Police a tenu à remercier tous ses fidèles en particulier  l’apôtre Bakassa Traoré, son ami d’enfance, pour sa présence constante pendant sa marche vers le Seigneur.

Les commentaires sont fermés.