Vaccin contre la Covid-19/Attention aux effets secondaires désagréables

Alors que les premiers candidats-vaccins devraient bientôt être commercialisés, des médecins américains invitent les autorités sanitaires et les laboratoires pharmaceutiques à prévenir les populations d’éventuels effets indésirables.

Depuis les annonces successives des laboratoires Pfizer et Moderna sur la prochaine disponibilité de leur vaccin respectif contre la Covid-19, les gouvernements du monde entier s’organisent pour préparer la vaccination de leur population.

Si cette dernière devrait survenir auprès des populations à risque d’ici à la fin de l’année ou début 2021, la question se pose des potentiels effets secondaires de ces candidats-vaccins.

Or, selon plusieurs médecins américains, les effets secondaires des vaccins de Pfizer et de Moderna pourraient être importants et la vaccination loin d’être agréable, selon la source.

L’enjeu de la deuxième dose de vaccin

Selon un média américain- la question a été soulevée par plusieurs professionnels de santé lors d’une réunion avec les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Lors de cette entrevue a notamment été mentionnée la nécessité d’avertir les populations sur les éventuels effets secondaires désagréables qui résulteront de la vaccination.

L’objectif est de  prévenir en amont les patients contre ces « effet secondaires difficiles », mais non graves afin qu’ils reviennent se faire injecter la deuxième dose de vaccin, indispensable à son efficacité.

Des effets secondaires sans gravité

Quels sont précisément ces effets secondaires rapportés lors des essais cliniques de phase 3 ? Si aucun laboratoire n’a noté d’effet secondaire grave, les désagréments observés chez une minorité de volontaires pourraient toutefois dissuader la population de se faire vacciner.

Ainsi, au mois de  septembre dernier, Moderna et Pfizer ont indiqué que certains participants à leurs essais cliniques avaient ressenti de la fièvre, des maux de tête, des courbatures ou encore une fatigue intense. Toutefois, ont confirmé les deux laboratoires, bien que désagréables, ces effets secondaires se sont estompés au bout de 24 heures.

De leur côté, les autorités sanitaires françaises ont aussi pris les devants pour informer les populations d’éventuels effets secondaires à la vaccination contre la Covid. 

 Par ailleurs, les essais cliniques étant principalement menés sur des patients jeunes et en bonne santé, aucun recul n’est pour le moment possible pour connaître l’efficacité des vaccins sur les personnes à risque comme les seniors, les personnes souffrant d’obésité, de diabète ou d’hypertension.

Source : pourquoidocteur.fr

Les commentaires sont fermés.