Usa/Le drone abattu par l’Iran est un engin d’espionnage de pointe

C’est un très gros drone américain que Téhéran assure avoir abattu au-dessus de son territoire, le jeudi 20 juin 2019 dernier, provoquant une escalade des tensions irano-américaines.

Le RQ-4A Global Hawk, qui survolait les eaux internationales selon Washington, a une envergure similaire à celle d’un Boeing 737. Il est bien plus imposant et lent que les très redoutés drones Predator ou Reaper, utilisés par l’armée américaine pour les missions d’assassinats ciblées.

Au-delà de la démonstration de force technologique iranienne, c’est aussi un coup dur financier pour les États-Unis, car les Global Hawk sont parmi les drones les plus chers de l’armée américaine. Selon une chaine de télévision américaine, chacun d’entre eux coûtait plus de 176 millions dollars en 2011, et, même si son prix a baissé depuis, il se vend toujours à plus de 100 millions dollars, soit 10 fois plus qu’un Predator.

L’agence  Reuters rapporte qu’il semblerait que le modèle qui a été abattu par l’Iran fasse partie d’un lot de quatre drones achetés par la marine américaine en 2004 à l’US Air Force. Une autre source indique  que 37 Global Hawk-RQ-4A sont en service et ont été utilisés, entre autre, pour surveiller les mouvements des combattants du groupe terroriste État islamiste (EI) en Syrie, pour faire de la reconnaissance en mer baltique après l’annexion de l’Ukraine par la Russie. Ils ont été utilisés également  pour participer aux recherches des lycéennes kidnappées en 2014 par Boko Haram au Nigeria.

Source : france24.com

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook