Un agent dénonce une gabegie financière et une mauvaise gestion au Ministère des Eaux et Forêts

La situation est insoutenable au Ministère des Eaux et Forêts où règne une certaine gabegie financière qui annonce des moments de tension les jours à venir. Mauvaise gouvernance et injustices parsèment le quotidien et les fin du mois de l’agent qui a fini par pondre un cri de cœur au Président de la République afin de prendre en main le dossier des Eaux Forêts. Nous vous laissons prendre plaisir aux mots somptueusement agencés par un agent dans une adresse au premier citoyen du pays.  

Monsieur le président de la république

Depuis votre accession au sommet de l’État ivoirien, certaines actions ont été posées pour les agents des eaux et forets par la reparation de certaines injustices à savoir l’obtention de la gratuité de transport sotra,l’harmonisation du taux de bail avec ceux des autres corps.

Mais là où le bât blesse c’est le non paiement des primes trimestrielles des agents des eaux et forets dans le cadre de la régie des recettes et d’avances spéciales créées par décret signé par l’ex président de la république Laurent gbagbo en 2008.

Selon les termes de ce décret 60% des actes (documents statatisques) vendus aux opérateurs économiques de la filière foret- bois-eau-faune doivent revenir au ministère des eaux et forets comme prime des agents et 40% doivent aller dans les caisses de l’État.

Depuis cette date jusqu’à aujourd’hui tous les ministres qui se sont succédé à aujourd’hui n’étant pas réellement imprégnés des réalités de l’administration forestière et se faisant entourer de certains responsables des eaux et forets qui sont habitués à s’enrichir sur le dos des agents depuis belle lurette n’arrivent pas à créer la transparence dans la gestion des ressources forestières afin de payer correctement la prime des agents.

En 2016 vous avez nommé monsieur Dacoury tabley comme ministre de ce secteur, voulant mettre cette administration sur les rails afin de régler définitivement cette question de prime,les cadres de l’administration Forestière qui sont habitués à vivre dans le désordre donc s’enrichir dans le désordre ont décidé de mettre les bâtons dans ses roues en complicité avec certains membres du gouvernement et certains ambassadeurs.

Avec la fermeture de la société thanry basée à danane qui ne payait pas de taxe à l’État de cote d’Ivoire depuis plus de 50ans en baignant dans la fraude par le paiement d’un certain montant main à main à tous les services des eaux et forets dans le ressort desquels elle exerce,monsieur Dacoury tabley a été évincé du gouvernement avec l’intervention de l’ambassadeur de France et de certains membres du gouvernement pour qui le ministère des eaux et forets doit être une caisse noire pour eux et pour leurs partis politiques.

Le désordre organisé dans l’administration forestière fait que chaque responsable croit être dans sa plantation en faisant payer aux opérateurs économiques un droit de signature pour chaque document dont le plus petit montant oscille entre 50000f et 100000f.

Dans cette administration cette somme versée par les opérateurs économiques est appelée” convention “.

Cela constitue une perte pour l’État de côte d’Ivoire et pour les agents qui attendent dans leur grande majorité leur prime trimestrielle.

Le ministre Dacoury tabley voulant véritablement asseoir un système de prime trimestrielle avant son départ de la tête du ministère a renfloué les caisses de l’État avec comme début de prime en décembre 2017 la somme de 100000f( cent mille francs).

Depuis le départ de ce monsieur qui était chaque jour insulté dans la presse pour sa trop grande propension à travailler dans la transparence, les mauvaises habitudes ont repris.

La plupart des documents émis manquent d’authenticité, les sommes d’argent sont reversées aux chefs de service par les opérateurs économiques de la filière pour signer leurs documents. De sorte que la prime plutôt que d’être trimestrielle est devenue annuelle ce qui a valu aux agents des eaux et forets de percevoir comme prime la modique somme de 70000f soit 17500f par trimestre. Là où les collègues de la douane perçoivent pour les plus petits agents au bas mot à partir du million par trimestre.

Ce montant dérisoire qui frise le mépris des gestionnaires de la régie des eaux et forets et l’inaction du ministre à créer la transparence dans la gestion des ressources forestières dans ce ministère va créer un désordre ,une révolte dans ce ministère de sorte à ce que votre régime accuse les opposants de manipuler les agents qui revendiquent un droit comme nous le voyons chaque jour dans ce pays.
Monsieur le président, vous qui chaque jour parlez de lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance dans ce pays en créant la haute autorité pour la bonne gouvernance qui ne fait que dormir, voici une administration qui mérite d’être inspecté dans tous ses compartiments car la mauvaise gouvernance y a fait son lit .

Nous comptons sur votre rigueur à lutter contre la gabegie financière, la mauvaise gouvernance pour redresser ce ministère où chacun se croit dans sa plantation et se croit tout permis où les foutaises qu’on sert de prime aux agents finiront par emporter des responsables de cette administration par une révolte où tout moyen.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook