Trudeau: de nombreuses questions demeurent après que l’Iran a avoué avoir abattu l’avion ukrainien

Le Premier ministre canadien a déclaré qu’il fallait encore obtenir les réponses à de nombreuses questions pour confirmer que l’armée iranienne a bien abattu le Boeing ukrainien «par erreur», comme elle l’affirme.

De nombreuses questions demeurent après que les Gardiens de la révolution iraniens ont reconnu avoir abattu l’avion ukrainien avec 176 personnes à bord dont beaucoup de Canadiens, a déclaré samedi 11 janvier Justin Trudeau lors d’une conférence de presse.

«Il doit y avoir une absolue transparence sur la façon dont une tragédie aussi horrible a pu se produire. L’Iran doit assumer son entière responsabilité», a indiqué M.Trudeau.

Selon le Premier ministre canadien, il faut des réponses claires pour attester que la destruction du Boeing a effectivement été une erreur de la part des militaires iraniens.Il a annoncé avoir exigé du Président iranien, lors d’un entretien téléphonique, que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Les Iraniens coopèrent actuellement pour la délivrance de visas aux membres d’une «équipe de déploiement rapide» qui se rendra à Téhéran d’ici quelques heures, afin d’«établir une présence sur le terrain et soutenir les familles canadiennes», a poursuivi M.Trudeau.

Le Canada a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran en 2012 pour protester contre le soutien apporté par Téhéran au gouvernement de Bachar al-Assad en Syrie.

Catastrophe du Boeing près de Téhéran

Un Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine International Airlines (UIA), effectuant le vol PS752 entre Téhéran et Kiev, s’est écrasé à l’ouest de Téhéran le 8 janvier, peu après son décollage. Aucun des 167 passagers, ni des neuf membres d’équipage n’a survécu. Parmi les 176 victimes, 57 étaient des citoyens canadiens.

Le 11 janvier, l’armée iranienne a reconnu avoir abattu l’avion par erreur, au moment où le Boeing passait non loin d’un site militaire iranien. Selon M.Rohani, cette catastrophe résulte d’une «erreur humaine» suite aux menaces provenant des États-Unis après l’assassinat du général Qassem Soleimani.

Source: https://fr.sputniknews.com/international/202001111042847959-trudeau-de-nombreuses-questions-demeurent-apres-que-liran-a-avoue-avoir-abattu-lavion-ukrainien/

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook