Traite des personnes/ L’Union européenne apporte son soutien logistique à l’Infs

Par Iris Fabiola Yëlle/afriquematin.net avec sercom

La lutte contre la traite des personnes s’est accentuée récemment, en raison de la crise sanitaire en Côte d’Ivoire. Les estimations du Comité national de la lutte contre ce phénomène a enregistré plus d’un millier de victimes entre 2019 et 2021.

En sa qualité de partenaire, l’Union européenne (Ue) a décidé d’accompagner la Côte d’Ivoire dans la lutte contre la traite des personnes. C’est dans ce cadre qu’un module de formation a été élaboré par l’Infs en collaboration avec Expertise France et financée par l’Union européenne pour la formation des étudiants stagiaires du travail social de l’Institut national de la formation sociale (Infs).

Traoré Mamadou, Dg de l’Infs en compagnie de Kouadio Bénié Marcel, Conseiller technique du ministe de l’Emploi et de la Protection sociale et des représentants d’Expertise France.

Selon, le directeur régional du projet Expertise France, Alessandro Rabiosssi, cet outil didactique va contribuer au renforcement de la protection des victimes de traite des personnes à travers la disponibilité des ressources humaines de qualité pour offrir des services psycho-sociaux de qualité. Ainsi, la formation de base constitue un aspect important afin de permettre aux travailleurs sociaux de mieux comprendre la thématique et de proposer une prise en charge adaptée aux besoins des diverses victimes de traite des personnes.

 Par ailleurs, il a conseillé au ministère de l’Emploi et à la protection sociale, à travers la direction générale de l’Infs de tout mettre en œuvre pour une meilleure formation des étudiants stagiaires. Pour réussir cet engagement, Expertise France a mis à la disposition de l’Institut du matériel pédagogique composé d’ordinateurs complets, de vidéo-projecteur et d’écrans de projecteur.

Le chef d’équipe-gouvernance démocratique et emploi coopération de l’Ue, Hadrien Maillard, a, pour sa part, réitéré le soutien de son institution à accompagner la Côte d’Ivoire, dans la lutte contre la traite des personnes. Quant au directeur général de l’Infs, Traoré Mamadou, il s’est réjoui de ect acte que vient de poser l’Ue dans la lutte contre la traite des personnes. Non sans manquer d’exhorter les formateurs et les étudiants à être des acteurs clés de la lutte contre ce fléau, non seulement du fait des compétences acquises grâce au module de formation et au connaissance de terrain.

LIRE AUSSI :   Café-cacao/Les producteurs bientôt soulagés !

Le Conseiller technique du ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Kouadio Bénié Marcel, a remercié Expertise France pour l’élaboration de cet outil didactique. Il faut souligner que le développement du module et la remise d’équipement ont été possibles grâce au soutien financier de l’Union européenne et l’appui technique d’Expertise France dans le cadre du projet régional d’appui à la lutte contre la traite des personnes dans les pays du Golfe de Guinée.