Tiassalé-Actes de démolition de biens communs/Les autorités administratives complices !

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec UPLCI

( Vendredi 1er février 2019). Depuis plus d’une semaine, la famille  Adjoumani à l’aide des Bulldozers et sous haute escorte militaire, détruit des centaines d’hectares et des villages de la Sous-Préfecture de N’Douci. Face au mutisme des autorités malgré les nombreux cris de détresse des victimes, celles-ci ont décidé de prendre le taureau par les cornes en projetant une marche sur les bureaux du gouverneur hier jeudi 31 janvier 2019. Mais contre toute attente le Préfet et le Sous-préfet ont noyé leurs intentions. Pour calmer les esprits, les  responsables de l’administration ont promis  une rencontre tripartite entre les villageois, la famille Adjoumani et l’opérateur économique en vue d’une solution concertée. Mais « qu’en attendant, les travaux de démolition et de destruction seront arrêtés », a fait soulager les villageois. Cependant, le porte-parole du village de Petit Guiglo confirme les actes de destruction qui sont toujours en cours, « force est de constater que malgré les dires et promesses du Préfet, les engins ont poursuivi  leurs actes de dévastation des plantations ». Vivement que l’Etat s’implique au plus haut niveau afin d’éviter des affrontements dont les conséquences seront difficiles à gérer, vu que  les tensions sont vives.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook