Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Tchad/La France reconnaît avoir « évité un coup d’Etat

L’armée française a multiplié, la semaine dernière et sur plusieurs jours, des frappes aériennes contre des rebelles de l’Union des forces de la résistance (UFR). À l’annonce de cette intervention qui s’est soldée par la capture de « plus de 250 terroristes, dont quatre principaux chefs », la saisie plus de quarante véhicules et « plusieurs centaines » d’armes selon l’armée tchadienne, la France évoquait une opération contre une «offensive djihadiste ». L’intervention de la France a été d’éviter un « coup d’Etat ». Selon le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, « il y a eu une attaque d’un groupe rebelle venu du sud libyen, qui est déstabilisé, pour prendre le pouvoir par les armes à N’Djamena et le président Déby nous a demandé par écrit une intervention pour éviter ce coup d’Etat venu du sud libyen, et pour protéger son propre pays », a-t-il dit à l’Assemblée nationale. De son côté, le groupe rebelle conduit par leur porte-parole Youssouf Hamid a dit compter sur les parlementaires français pour connaître les vraies raisons de l’intervention française. Mais surtout, pour initier une révision « des accords dits de coopération ». Rappelons que le chef de fil de cette rébellion est  le neveu du président tchadien Idriss Déby Itno, Timane Erdimi.

Source : africanews.com

Facebook