Tchad/De violentes manifestations enregistrent des morts et des blessés

Par Keren Bossouma/afriquematin.net

Un soulèvement populaire a eu lieu ce matin dans la capitale tchadienne, Ndjamena ce jeudi 20 octobre. Ces heurts entre les forces de l’ordre et des manifestants opposés à la prolongation de la période de transition ont enregistré plusieurs cas d’insécurité.

Plusieurs centaines de personnes qui s’opposent du maintien au pouvoir du président de la transition, Mahamat Déby sont sorties dans les rues de la capitale ce jeudi matin, même si la manifestation avait été interdite par les autorités. Selon rfi.fr qui donne l’information, plusieurs secteurs de la capitale N’djamena ont été pris d’assaut par des manifestants.

Des pneus ont été brûlés, des barricades érigées. De violents heurts ont été signalés dans plusieurs arrondissements de la ville. Accompagnées de tirs à balles réelles, ces manifestations ont fait plus d’une dizaine de morts enregistrant la mort d’un journaliste et des blessés. D’autres cas de violences ont été signalés dans une autre localité, précisément à Moundou, située dans le sud du pays. Plusieurs sièges de partis politiques ont été saccagés et vandalisés.