Taekwondo: le CCTMSCI affirme son désaccord total avec les résolutions du Ministre Amichia et projette de grandes décisions.

FÉDÉRATION IVOIRIENNE DE TAEKWONDO: COMMUNIQUE DE PRESSE DES CLUBS PLAIGNANTS

Le jeudi 24 mai 2018 sont parus dans les médias et sur les réseaux sociaux une déclaration de monsieur le Ministre des Sports et Loisirs, et un communiqué de presse du Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CNO-CIV) relatifs à la crise qui secoue la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) suite à la volonté de monsieur BAMBA Cheick Daniel de vouloir, contre les textes statutaires briguer un troisième mandat à la présidence de la FITKD. En effet, monsieur le ministre des sports et loisirs a dans sa déclaration ‘’nommé’’ monsieur BAMBA Cheick Daniel président de la FITKD en dépit de toutes les règles et procédures régissant le fonctionnement des associations et fédérations en Côte d’Ivoire.

Aussi, le CNO-CIV représentant national du Comité International Olympique(CIO), a emboîté le pas à monsieur le ministre des sports et loisirs en levant les sanctions infligées au comité directeur présidé par monsieur BAMBA Cheik Daniel et en dissolvant le comité ad ’hoc sensé gérer les affaires courantes de la FITKD afin d’aboutir à l’élection d’un nouveau président de fédération.

Et cela, malgré la reconnaissance par ses deux institutions de la république de Côte d’Ivoire, des irrégularités commises par le comité directeur présidé par monsieur BAMBA Cheick Daniel avant et pendant l’assemblée générale extraordinaire de la FITKD du 11 décembre 2016.

L’ensemble des clubs de Taekwondo plaignants, constitué aujourd’hui en collectif dénommé COLLECTIF DES CLUBS DE TAEKWONDO ET MAITRES DE SALLE DE COTE D’IVOIRE (CCTMSCI), présidé par maître IBRAHIMA SOUMAHORO, ceinture noire 5ème DAN Kukkiwon, prend acte de ses décisions du ministre des sports et loisirs et du Comité National Olympique libellées comme suit :

1) les protagonistes sont d’accord pour privilégier la voie du dialogue interne à la Fédération Ivoirienne de Taekwondo, et à respecter la hiérarchie;

2) les parties s’engagent à laisser Maître BAMBA Cheick Daniel terminer son mandat, au terme duquel, il ne devra plus se représenter pour une réélection;

3) les parties s’engagent à accepter l’autorité du Président BAMBA Cheick Daniel en tant que Président de la FITKD;

4)le Comité Ad’hoc est dissous;

5) toutes les parties s’engagent à renoncer aux actions en justice en cours;

6) les parties s’engagent à mettre fin dans la presse et sur les réseaux aux déclarations susceptibles d’entretenir la division;

7) Monsieur BAMBA Cheick Daniel, Président de la FITKD, s’engage à annuler les sanctions prises contre certains clubs et pratiquants, conformément à la procédure prévue en la matière;

8) Monsieur BAMBA Cheick Daniel, Président de la FITKD, s’engage à organiser des sessions de régularisation des passages de grade effectués pendant la crise par le Comité Ad’ hoc, en se conformant aux procédures internes;

9) les parties s’engagent à travailler à restaurer la cohésion sociale au niveau de la famille de taekwondo.

et à monsieur le ministre des sport et loisirs de conclure : « De tout ce qui précède, nous avons concilié les parties en conflit. »

Le collectif des clubs de taekwondo plaignants ne se reconnait pas dans ses dites-résolutions de monsieur le ministre des sports et loisirs qui ne sont pas de nature à régler définitivement la crise au sein de la FITKD et se réserve le droit de se prononcer sur la question dans les prochaines heures après avoir consulté ses bases.

Fait à Abidjan le  27 Mai 2018

Pour le Collectif des clubs de taekwondo et des maîtres de Salles de côte d’ivoire

Le Secrétaire Général

Alphonse NEMLIN

CN 4ème DAN

Formateur – Évaluateur National

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook