Sport de masse/ SDMV s’installe à Gagnoa.

Par Brou François/afriquematin.net

Promouvoir la pratique régulière du sport et ses bienfaits sur l’homme à Abidjan et à  l’intérieur de la Côte d’Ivoire, puis  donner des astuces et conseils aux sportifs durant cette période de pandémie de Covid-19. C’est la motivation essentielle qui pousse Jean Louis Moulod et ses amis de l’association sportive ‘’Sport Dans Ma Vie (SDMV)’’ à installer une section de celle-ci dans la capitale du Gôh. La cérémonie d’ouverture de la mise en place du bureau local de Gagnoa  s’est tenue le  samedi 05 décembre  2020.

 C’est le village d’Ony-Tabré, situé dans la commune de Gagnoa qui a été choisi pour abriter  le bureau local de  « Sport Dans Ma vie ». En présence du secrétaire général de la préfecture Georges Koua Deyra et de l’ancien maire de la capitale du Gôh,  Dr Arsène Sybally,  le président Jean- Louis Moulod a soutenu «qu’ au-delà de l’aspect social, l’autre objectif-est de mettre cet instrument à la disposition des cadres, fonctionnaires et plus généralement des populations qui s’adonnent aux activités génératrices de revenus de la ville de Gagnoa  et ses environs, ce qui leur permettra de rester toujours en bonne santé, en les préservant, autant que possible, des maladies métaboliques, notamment le diabète et l’hypertension ainsi que des maladies cardiaques», a-t-il rappelé aux participants et aux nouveaux membres.

Dans sa logique de restituer l’esprit de l’association, il a mis en lumière les objectifs  qui sous-tendent sa naissance, «Sport dans ma vie a pris forme en 2004, en pleine perturbation sociale, nous avons émis spontanément le besoin de nous  retrouver, toute tendance sociale confondue. C’est dans cette lancée que nous  avons formalisé cette rencontre sportive en association ».

 Pour lui, cette alliance tissée avec toutes les sensibilités a un fondement hautement social et idéologique de type affinitaire : «  les membres se servent du sport comme prétexte, mais derrière cette activité sportive, il y a  le fait que les membres veulent arriver à construire des hommes et des femmes qui soient capables de porter le développement de la nation de façon durable », soutient-il.

Dans sa mission, le premier responsable de cette association essaie également d’inculquer aux membres, et par ricochet à la population toute entière, l’importance de se prendre en charge au plan médical, en optimisant soi-même son suivi médical.

Situant le contexte de la rencontre du jour, le président  Jean-Louis Moulod a  souligné  que l’esprit du mouvement est de créer un maillage entre tous les membres de l’association autour d’un concept, le réseau social- solidarité , entre les uns les autres, « parce qu’on a constaté que nos populations devenaient de plus en plus individualistes et à  travers cet aspect social, nous  développons la solidarité, d’où des actions de charité   à leur endroit et aussi à l’endroit des jeunes, des femmes,… ».

Le volet culturel des objectifs de SDMV n’a pas été occulté car l’impératif  de  faire connaitre à chaque Ivoirien la diversité culturelle de son pays  est primordial, «il est important que nous  apprenions à nous connaitre, avant d’aller vers d’autres contrées. C’est une vision partagée par les membres de l’association Sport Dans Ma Vie », a instruit Jean-Louis Moulod.

Enfin,  pour mieux comprendre le fondement de Sport Dans Ma Vie, le Président a fait l’historique de cette structure. « C’est  une association de type affinitaire et se réclame de trois (3) ministères à savoir ; le ministère des Sports et des Loisirs, de la Santé et de l’Hygiène publique  et  de celui de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté ».

Pour dissiper certaines incompréhensions nées de quelques esprits critiques, il a été important pour le président national de rappeler que Sport Dans Ma Vie  ne s’inscrit pas dans la logique d’une association sportive de type-unitaire ou pluridisciplinaire, mais plutôt de type affinitaire, soulignant qu’en tant que Ong, « SDMV, en plus de la randonnée pédestre, prône la cohésion sociale, la solidarité et le bien-être, elle ne peut s’affilier à aucune fédération sportive». Cette cérémonie d’installation a été précédée par une marche de 7 km.

Les commentaires sont fermés.