Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Songon/ Une commune d’avenir

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

Commune de plein exercice depuis  plus d’une vingtaine d’années, la cité chère au maire Eric N’koumo Mobio est située entre la  commune de Yopougon, dans le district d’Abidjan et celle de Dabou, la capitale de la région des Grands Ponts. La ville de Songon est composée essentiellement de quatre villages et des cités industrielles, détachée par de grands espaces encore verts. Selon les autorités municipales, la population qui avoisinait près de 25.000 habitants, il y a de cela cinq ans, a doublé, voire triplée. Démographie qui pourrait atteindre les 200.000 habitants d’ici dix ans encore, selon la même source. Ce qui fait dire que c’est une commune d’avenir par sa proximité de la capitale économique Abdjan. Mais le constat qui est à retenir est que  tout est à faire pour rendre la ville uniforme et homogène afin de permettre à toute la population de bénéficier des infrastructures de développement. Songon M’bratté, Songon Agban, Songon Kassemblé, Songon Dagbé… Ce sont les villages  du canton du même nom et des cités industrielles comme  le Domaine d’Abadjin Kouté, la Saph, l’Irca-Irfa…et des campements de culture comme Koloukro qui composent la commune de Songon. Elle s’étend sur une superficie de 50.000 km2. Malheureusement la ville reste séparée de grands espaces non encore mis en valeur.  «Tout est à faire pour que Songon qui est l’avenir du grand Abidjan soit recollée et devienne une ville  homogène », a confié un habitant. Les infrastructures de la commune ne peuvent satisfaire toute la population, parce qu’il se pose un véritable problème de mobilité pour relier chaque quartier de la commune, surtout avec cette croissance galopante qu’elle connaît  depuis ces dernières années. D’où l’obligation pour l’équipe municipale d’acquérir un autobus pour le transport d’enfants en vue de  les rassembler dans les écoles. De 1993 à 2018, du maire Adi Aboua à l’actuel premier magistrat, Eric Nkoumo Mobio, beaucoup a été fait, vu qu’on est passé de  statut de  village à celui de ville, avec entre autres quelques infrastructures  de développement réalisées. Notamment les centres de santé d’Audoin,d’Abadjin Kouté, de Songon Agban,, le centre de protection de petite enfance d’Agban, le château d’eau d’Anguédédou, la radio municipale, le foyer des jeunes, la morgue…Cependant l’une des équations dont la réponse est immédiatement attendue c’est l’extension du réseau électrique et de l’adduction en eau potable.  Mieux, il faut élaborer un véritable plan d’urbanisation pour donner à cette commune, un visage moderne. Il faut définir également un modèle de financement de production des terrains fonciers viabilisés, tout en permettant aux propriétaires coutumiers et autres opérateurs économiques de bâtir ou d’investir. En tout cas, beaucoup reste à faire pour que Songon soit une ville homogène. Même si dans le cadre du district d’Abidjan la commune abrite de grands projets dont  les logements sociaux et le centre de de traitement d’ordure ménagère qui sont en cours de réalisation.

Facebook