Sommet de la Cédéao sur le Mali/Assimi Goïta, une absence qui en dit long

Démoyé Kouassi/afriquematin.net

Les chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) se réunissent ce vendredi 25 mars à partir de 14hTU à Accra, au Ghana, pour un sommet extraordinaire consacré au Mali. Cette rencontre qui est principalement axée sur la crise au Mali se tient sans le président Assimi Goïta.

La Cour de justice de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a demandé la suspension des sanctions prises le jeudi 24 mars 2022, en attendant de se prononcer sur le fond de leur légalité, du fait de leurs lourdes conséquences sur le pays. Contre toute attente, le président malien de transition a décidé de ne pas se rendre à Accra pour le sommet. Aucune justification officielle n’a été donnée par Bamako. Toutefois, le colonel Assimi Goïta propose tout de même de participer à la réunion par visioconférence.

Une délégation de quatre ministres se préparait à représenter le Mali à Accra, mais le format du sommet, un huis clos entre chefs d’État, interdit, de fait, leur participation. C’est ce qu’a expliqué, dans un tweet laconique, le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop.

Un accord pourrait-il être conclu sans les représentants du Mali ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.