Show Business/Serge Beynaud, il fait le show et le business

Par JM Tonga/afriquematin.net

(Mardi 12 mars 2019)-Le boss de la Star Factory Music ne limite pas plus ses entrées à ses cachets et autres recettes liés à ses chansons et aux arrangements. Yolou Serge- Beynaud a décidé d’étendre ses tentacules. Et là, le fils de Clarisse Beynaud est décidé !

On le sait, l’artiste a fini de conquérir la Côte d’Ivoire et une bonne partie de l’Afrique avec sa musique. A présent, le mannequin des arrangeurs est en train d’étendre sa toile en Europe. Et cela lui réussit. Rien qu’à voir les images de son concert live à l’Elysée Montmartre, au mois d’octobre 2018 dernier pour l’attester. Les dividendes que ses prestations et autres tournées le font engranger, on se l’imagine, sont à la hauteur de lui assurer une vie paisible et aisée. Mais le faiseur de coupé- décalé ne compte pas limiter ses chances d’augmenter ses gains à ces seules activités-là. Ses ambitions sont bien au-delà. « Son mind bory », comme on le dit à Abidjan. Alors, à côté du show, Serge Beynaud s’est lancé dans le business. De ce que l’on apprend, il a investi dans le transport. Mais également dans la restauration et possède un restaurant à Mockeyville, sur la route de Grand-Bassam. Puis un fast food qu’il a baptisé «Hit Fast Food » dans lequel le menu prévoit des mets locaux et étrangers. Selon le confrère viberadio.ci, l’arrangeur-chanteur-chorégraphe-producteur ambitionne d’ailleurs de bâtir la plus grande chaîne de restaurants en Afrique. A côté de ces business-là, Beynaud ne s’est pas éloigné de son activité principale qui est la musique. Il y investit également en tant que producteur d’artistes.

Egalement patron d’une fondation, Serge Beynaud est en passe de devenir un puissant homme d’affaires. Il est résolument en train d’assurer ses arrières. Sinon ses vieux jours.

 

Comparer

Facebook