Santé sexuelle et reproductive / IPAS et AIBEF forment des leaders

Par Hermann Adepo, afriquematin.net

La ville de Daloa a abrité récemment, un atelier de trois (3) jours sur la santé de reproduction.

L’ONG internationale IPAS et le bureau régional de l’Association ivoirienne pour le bien-être familial (AIBEF) ont organisé un atelier de clarification des valeurs et de transformation d’attitude des leaders d’opinion sur la santé de la reproduction et des avortements non sécurisés. Cet atelier qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de la santé sexuelle reproductive s’est tenue du mercredi 9 au samedi 12 juin 2021, à Daloa, ville située à l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Selon Soro Aboudou Nabiehoua conseillé régional, responsable plaidoyer à IPAS, cet atelier vise à améliorer la perception des participants sur les droits en santé sexuelle et reproductive avec un focus sur les soins complets d’avortement.

 Les thématiques qui ont été abordées au cœur de cet atelier sont entre autres : les engagements pris par les autorités ivoiriennes en matière de santé sexuelle et reproductive, le protocole de Mapouto, en son article 14, et la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits des femmes en Afrique.

Trente-sept (37) leaders d’opinion exerçants dans divers domaines d’activité ont pris part à cette formation.

Au cours de cet atelier, il est ressorti qu’au plan politique, la Côte d’Ivoire a décidé de faire du repositionnement de la Planification Familiale l’une de ses stratégies de lutte contre la mortalité maternelle.

 

Les commentaires sont fermés.