Santé/ La fièvre de Marburg, un virus meurtrier qui gagne du terrain

Limité à l’Afrique de l’Est, le virus de Marburg vient de faire son apparition en Afrique de l’ouest, en Guinée. Une équipe de l’OMS a été dépêchée sur place pour aider les autorités à endiguer immédiatement l’épidémie de cette maladie, particulièrement virulente, apparentée à Ebola.

À peine deux mois après avoir déclaré la fin de l’épidémie d’Ebola, qui avait touché plus d’une quinzaine de personnes, avec plusieurs décès en début d’année, la Guinée est maintenant confrontée au  virus de Marburg. Selon les responsables de l’Oms, des analyses sur des échantillons prélevés chez un patient décédé, se sont révélées positives. Le virus de Marburg est en effet très contagieux ; il se transmet au contact de fluides corporels ou des surfaces et matériaux souillés, comme Ebola.

 Contrairement à Ebola, il n’existe aucun vaccin ni traitement approuvé pour le virus de Marburg, mais plusieurs traitements à base de produits sanguins, de thérapies immunitaires et des médicaments sont en cours de développement, indique l’OMS.

 Le virus à maladie marburg est meurtrier de la famille du virus Ebola et l’épidémie a démarré en octobre 2004, mais c’est seulement à la fin du mois dernier que le virus de Marburg a été identifié.  

Les commentaires sont fermés.