San Pedro – Dégradation de la Côtière : le cri de cœur des hôteliers

Par Haidmond Kaunan – Afriquematin.net, envoyé spécial

« Un vrai touriste ne survole pas le pays en  avion. Il passe par la route pour découvrir les richesses et les curiosités de l’arrière-pays », a fait remarquer Degny Norbert, vice-président de la fédération des industries hôtelières de San Pedro et propriétaire du complexe hôtelier.

Lors de notre récent passage dans la deuxième ville portuaire ivoirienne, l’hôtelier qui s’est confié à Afriquematin.net a abordé la question de la réhabilitation de la côtière qui perdure. Pour lui, « le projet de la réhabilitation de la côtière tarde à se concrétiser. On nous dit que le budget est prêt mais le statu quo met à mal notre secteur.  Beaucoup d’efforts au plan de l’amélioration  des réceptifs et établissements hôteliers, mais l’État qui est si exigeant ne joue pas son rôle », se plaint-il. Il se dit étonné que  le gouvernement ivoirien ait mis cette  région pourvoyeuse de richesse  ‘’en sursis’’. C’est à croire, selon lui,  que l’Etat   ne semble pas concerné par la relance du tourisme.

« C’est une région industrielle qui peut accueillir le tourisme d’affaires, nous avons des établissements capables d’abriter des colloques, séminaires, des hommes d’affaires peuvent séjourner chez nous et investir ici si nous avons une route », informe-t-il.

A cet effet,  Norbert Degny  lance, au nom de la Fihsp, un  cri de cœur à l’endroit des gouvernants en vue d’apporter un minimum de vitalité au secteur  hôtelier dans cette cité balnéaire.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook