Salon des Innovations technologiques et de l’Imprimerie: Olivier Pépé  souhaite l’institutionnalisation de cette rencontre

Par Aka Jean Mari -Afrique Matin.Net 

Olivier Pépé, Commissaire général du salon des innovations technologiques et de l’imprimerie a appelé le jeudi 14 novembre à Abidjan, l’Etat ivoirien à soutenir son initiative et de l’institutionnaliser. L’orateur  s’exprimait à l’ouverture de la première édition dudit salon au palais de la Culture de Treichville (Abidjan).

Selon lui, si les professionnels du bâtiment bénéficient chaque année d’un salon comme Archibat, il faut que les acteurs de l’art graphique bénéficient  eux aussi d’une plate-forme qui sera la leur.

Ce salon qui va durer trois jours (14-16 novembre) a pour objectif de fédérer tous les acteurs de ce corps d’activités. C’est un grand carrefour  de rencontre des professionnels de l’art graphique, dira Olivier Pépé.  Ce rendez-vous a aussi pour but de permettre aux imprimeurs, infographes, designers, etc.  de se familiariser aux nouvelles technologies dans ce domaine, de sceller des contacts, de nouveaux partenariats à travers les rencontres B to B. Les débats lors des conférences permettront également à chacun d’être mieux instruits sur les nouvelles performances numériques du domaine, a souligné Olivier Pépé qui est par ailleurs premier responsable de Over Imagine, organisatrice de cet évènement.

Pour sa part Etienne Kouya, président du groupement des imprimeurs de Côte d’Ivoire s’est réjoui du fait que le pays  bénéficie d’une école de formations des  imprimeurs. Selon lui, puisque l’Etat ne peut pas garantir de l’emploi à tous ceux qui sortent de ces centres de formation,  son association leur apporte un soutien afin qu’ils s’installent à leur propre compte. C’est à ce niveau qu’il a demandé aux autorités de les aider à fournir du matériel de travail à plus de 300 jeunes  dans cette situation.

Goureminan Kouakou, représentant du ministre de la Communication et des Médias s’est réjoui  de la tenue de ce salon. En ce qui concerne son institutionnalisation, il a promis  rendre compte au ministre de tutelle pour qu’une suite soit donnée à cette préoccupation. Il s’est également réjoui de la formation apportée aux jeunes dans ce domaine. En ce qui concerne la demande à leur apporter, il a conseillé au président du groupement des imprimeurs de prendre contacte avec les structures spécialisées dudit ministère chargées de cette tâche.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook