Révélation: Il y a trop de zones d’ombre autour de la mort d’Arafat

LA DÉCISION DE DÉBRANCHER DJ ARAFAT DU MONITEUR MÉDICAL A-T-ELLE ÉTÉ PRISE DE FAÇON COLLÉGIALE?

POURQUOI LES MÉDECINS ONT-ILS DIVULGUÉ DES INFORMATIONS À DES PERSONNES AUTRES QUE LES MEMBRES DE LA FAMILLE?

LA CÔTE D’IVOIRE DOIT ADOPTER LA CULTURE DE L’AUTOPSIE POUR ÉVITER LES CRIMES

La polyclinique des deux plateaux devrait être poursuivie par la famille pour son manque de professionnalisme.

Lors de l’hommage à DJ Arafat sur les ondes de la RTI, le chanteur Molaré a sans le savoir donné des informations incriminantes qui devaient en principe faire l’objet d’une enquête judiciaire.

Molaré qui n’était pas du tout en odeur de sainteté avec DJ Arafat a affirmé qu’après avoir été informé de l’accident, il s’est rendu immédiatement à la polyclinique des deux plateaux. Il était en compagnie d’une jeune fille qui devaient être son relais à la clinique afin d’être au courant de tout ce qui se passera.

Toujours selon lui, il avait discuté avec les médecins de l’état dans lequel se trouvait DJ Arafat et que ces derniers lui auraient affirmé que la situation étant critique, très compliquée et délicate, “LE PRONOSTIC VITAL ÉTAIT ENGAGÉ.”

Et toujours selon ses affirmations, les médecins avaient mis Arafat sous sédation et que lui Molaré avait donné l’ordre au personnel médical de ne pas diffuser des infos à qui que ce soit.

C’est scandalisant d’entendre de telles choses de la part de quelqu’un qui n’est pas de la famille du patient.

CONCERNANT LES MÉDECINS QUI SONT TENUS PAR LE DROIT DE RÉSERVE, COMMENT PEUVENT-ILS DISCUTER DE L’ÉTAT D’UN PATIENT ADMIS DANS LEUR CLINIQUE AVEC DES PERSONNES AUTRES QUE LA FAMILLE BIOLOGIQUE?

Aux dires de tous ceux qui s’étaient prononcés, la clinique avait fait tout son possible pour sauver l’artiste mais hélas!

Lorsque les médecins emploient le terme:”LE PRONOSTIC VITAL EST ENGAGÉ”, cela voudrait dire que le patient se trouvant dans un état critique il y a de fortes probabilités qu’il succombe. Donc, il est directement emmené en salle d’intervention, à l’unité de soins intensifs puis placé en réanimation sous un moniteur médical.

Tout cela voudrait dire que la mort cérébrale avait été constaté et que le patient était maintenu artificiellement en vie par un moniteur médical. Avec les avancées médicales, il est aujourd’hui possible de garder un patient en vie artificiellement très longtemps.

ET LA DÉCISION DE DÉBRANCHER UN PATIENT DU MONITEUR MÉDICAL POUR ENTRAÎNER SA MORT DOIT SE PRENDRE DE FAÇON COLLÉGIALE.

LA FAMILLE DOIT DONNER SON ACCORD EN SIGNANT UN DOCUMENT.

Si la famille veut prolonger la vie à tout prix, les médecins doivent écouter sinon, ils s’exposent à des poursuites judiciaires qui pourraient leur coûter leur carrière. Et généralement devant la mort imminente d’un des leurs, les familles peinent à décider de les «débrancher». Et pour les médecins, le dilemme éthique est cruel.

Qui a donné la permission de débrancher DJ Arafat sans le consentement de sa famille? Ses parents ont été mis devant les faits accomplis. Ils n’ont été informés ni associés à aucune décision prise.

Un autre fait qui devait attirer notre attention est le suivant: Lorsque l’on observe les photos N0 1, 2 et 3, on peut remarquer que DJ Arafat porte un pansement sous son menton. Alors qu’après l’accident il n’y avait rien sous son menton.
Des organes ont surement été prélevés sur son corps.

DJ ARAFAT AVAIT-IL ÉTÉ VICTIME D’UNE CONSPIRATION? QUELS ONT LES PERSONNES QUI ÉTAIENT EN SA COMPAGNIE AVANT SON ACCIDENT?

Une substance avait-elle été mise dans son verre à son insu pour le droguer?
Pour éclaircir tout cela, une autopsie aurait dû être faite et une enquête ouverte.

L’objectif principal de l’autopsie médico-légale est de rechercher l’implication d’un tiers dans le processus ayant abouti au décès.

Quand le décès d’une personne est inattendu et qu’on n’en connaît pas immédiatement la cause ou lorsqu’il résulte d’un acte de violence – accident, suicide ou homicide – il fait l’objet d’une investigation.

La famille biologique de DJ Arafat doit se réveiller. Il y a trop de zones d’ombre.

NATHALIE ZEMGBO DJIEZION.

#BoyoBoyo24

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook