Régionales 2018 : Akradio intronise Gabriel Yacé

Le village mythique d’Akradio, dans le département de Dabou, a fait définitivement son choix dans cette bataille électorale pour les régionales du 13 octobre 2018.

Ce village a déroulé le tapis rouge et a investi le président Gabriel Joseph Yacé, candidat sortant, d’un pouvoir de chef. Le spectacle s’est produit en pleine cérémonie. C’était le dimanche 07 octobre dernier à la place publique dudit village.

Alors que le candidat s’adressait à la population, une jeune fille traditionnellement bien vêtue, tenant une canne entre les mains (et accompagnée d’une dame elle aussi bien mise), est apparue au milieu de la scène. Elle a avancé doucement, dans un silence de cimetière et a déposé la canne entre les mains du président Yacé. L’acte a été immédiatement suivi de chants rationnels entonnés par les femmes dont certaines poussaient des cris de joie, au contentement général de l’assistance gagnée par l’émotion. Les deux femmes ont été suivies, quelques minutes après, d’une autre femme au visage badigeonné de charbon, qui lui a remis des feuilles de rameaux ; signe d’une alliance entre l’homme et le village.

Ayant compris le message, l’orateur a déclaré ceci : « j’ai tout compris, je n’ai plus rien à dire, je vous remercie ». Gabriel Joseph Yacé venait ainsi d’être désigné à nouveau champion de la région des Grands ponts. Tel un chef intronisé, l’hôte du village a fait un tour d’honneur brandissant ses attributs sous des applaudissements et cris stridents de la foule, à la satisfaction des patriarches Nigbessis (autorités suprême du village), des Ebebou, des Bodjol (génération de Yacé) et des populations, avant d’aller s’asseoir, pour ne plus rien dire. Sauf qu’il a permis que les dons composés de plusieurs cartons de savon, de T-shirt et casquette à son effigie et des enveloppes soient remis au village tout entier.

LIRE AUSSI :   Réunion du Bureau politique du Pdci-Rda/Voici pourquoi Duncan a quitté la salle
Gabriel Yacé
Gabriel Yacé

Akradio a porté son choix sur le candidat Gabriel Yacé pour présider aux destinées de la région des Grands ponts, pour l’évidente raison qu’il a travaillé dans le silence. Si bien qu’aujourd’hui, ses réalisations dans plusieurs secteurs d’activité dans les trois départements de la région (Dabou, Grand-Lahou et Jacqueville), jouent à son avantage au dépend de celui qui fait un grand bond dans le néant.

En effet, en moins de cinq ans de mandat (le premier), 5.624.686.860f Cfa ont été injectées dans divers secteurs que sont : la Santé, l’Education, la Sécurité, l’Hydraulique, l’Electrification, les Etudes, la Collectivité etc. dans la répartition des investissements, le département de Dabou a remporté la palme, suivi de Grand Lahou puis de Jacqueville. Mieux, dans le département, c’est le village d’Akradio qui abritera la ville nouvelle et industrielle sur 700 hectares. Une smart city dénommée ‘Ermesseille’’ ou ville de la paix (en langue adjoukrou), qui respectera les normes écologiques. Le Centre hospitalier régional sur 30 ha sera construit par les hôpitaux français à Kpass. L’Université régionale sur 301 ha, sortira de terre dans les périphéries de Bodou, Bonn, Tiaha, Mopoyem etc. Quant au Lycée technique professionnel, il est prévu pour être construit à Yassap, toujours à Dabou.

Sercom du candidat Yacé