« Preuves » du Mali contre la France « Rira bien, qui rira le dernier… »

Par Koné Kobali*

…Le proverbe est imparable ; « rira bien qui rira le dernier » ! On peut aussi pour changer un peu évoluer en : « à moqueur moqueur et demi » !? J’ai fait mieux que parcourir le papier de Venance Konan de ce dimanche 23 octobre 2022 dont le titre rappelle qu’il se moque royalement des « dossiers en béton » que la junte malienne se propose de fournir (sur la grande place) contre la France.

Comme d’habitude après le tabouret qui m’a permis de voir une fois de plus que l’article est super bien écrit, j’ai décidé avant de m’affaler dans un fauteuil de transiter par une chaise.

Là, sur la chaise je me rends compte que le soubassement du papier en question, est dans une matière à effondrement que le pays connait bien. Premier zaï ! Donc si je comprends bien Venance Konan, celui dont on évoque le nom en privilégiant plus son dernier passage de Frat/Mat en qualité de DG qu’à son dernier point de chute (IDT), a pris son temps pour écrire ce papier pour juste nous dire que la junte et ses fameuses preuves sur la France sont des promesses de preuves en l’air ? ! Des preuves en carton ?

Des preuves certes dans toutes les matières sauf en béton ? Il a même fait l’effort historique de citer son devancier Ben Soumahoro, certainement pour apporter la preuve que les africains quand ils le veulent, peuvent avoir de la suite dans les idées !

Deuxième zaï ! Au demeurant, de mon point de vue ce n’est pas littérairement très élégant de rendre hommage à nos défunts, en indexant la noirceur de leur linceul. Mais pour qui sait à qui cette avalanche de béton pétrie par la toupie « Soumahoro » aurait causé le plus torts, nous remercions encore le bon Dieu que le « volcan » de béton n’ait pas craché son magma ! Peut-être qu’à cette époque on aurait (tous) adoré !!!

Est-ce que ça vaut un autre zaï ? Non ! On continue. Si c’est la France de Macron qui avait eu le courage de dire officiellement aux autorités de la junte, on ne veut plus de votre pays, j’aurai parfaitement compris la charge de Venance Konan. Or, ici l’initiative du divorce retentissant est à la junte. Celle amenée par l’inénarrable Assimi Goïta et ses camarades!

En Côte d’Ivoire que ce soit l’homme ou la femme, la personne éconduite dit beaucoup de mal de celle qui l’a abandonné brutalement au moment où elle s’y attendait le moins ! Les conseillers conjugaux vont évoquer les circonstances d’un dépit amoureux ! Mais dans le cas de la junte elle me donne plutôt l’impression de se frotter habillement les mains !

Avec les nombreux et nobles défis auxquels la junte doit faire face dans un timing corseté, à la limite elle en a que faire ! La junte avec l’évocation et la qualité des preuves dont elle dispose (sous scellé), est dans une logique qui crève les yeux !

Depuis leur avènement au pouvoir le 07 juin 2021, la junte d’Assimi ne parle pas en l’air. Ne profère pas des mots creux ! N’invective pas pour invectiver ! Elle est focus sur sa transition et veille scrupuleusement sur les intérêts vitaux de son peuple. Son grand peuple ! Mais pourquoi Venance que je soupçonne de savoir beaucoup de choses, se borne-t-il à parler de preuves qu’il espère inexistantes ?

Pourquoi il ne parle pas de la hardiesse qu’il y a à dire à la France, nous ne voulons plus de vous chez nous ! Bien entendu il s’agit de cette rupture que la junte a souhaitée et obtenue afin de prendre avec leurs mains propres, les reines de leur destin commun ! j’ai entendu zaï et encore et encore ! Décidément il y a trop d’onomatopée !

À supposer même que nos amis de la junte ne disposent pas vraiment de ces éléments de preuve, le seul fait qu’un pays qui a été marqué au fer (rouge) du colonialisme évoque en public de telles choses, est en soit une révolution devant laquelle l’ex éditorialiste devrait se prosterner et marquer un temps d’arrêt ne serait-ce que pour saluer la beauté et la panafricanité du geste !

Ré-zaï zaï ! Pourquoi Venance et les rares françafricanistes avant les preuves de la junte, nous prouvent par A plus B qu’ils ont peur des preuves que la junte va déverser bientôt partout contre la France ? Soyons fair-play plus de zaï !

Entre nous est-ce que le Mali peut faire tout ce qu’il a fait jusque-là et prendre avec le risque de ternir sa réputation d’État panafricaniste avec des preuves en paille ? ! Zaï aië ! Je ne le crois pas. Qui vivra verra ! – ?

*Libre auteur, créateur