Presse numérique/La Côte d’Ivoire accueille le premier salon

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

La professionnalisation du secteur des médias en ligne et la promotion sont au cœur de la 1ère édition du Salon et Awards de la presse numérique qui sera organisée du 31 mai au 1er juin à l’espace Crrae Umoa à Abidjan-Plateau.

 Indiquant le contexte, Joël Nianzou a justifié la tenue de ce salon, « l’impact du traitement de l’information par les médias numériques pendant des crises sociopolitiques,  interpellent tous les acteurs, à plus de responsabilité, de tolérance et d’acceptation de la différence afin de préserver le vivre-ensemble et trouver les solutions nécessaires à la paix et à la stabilité », a-t-il fait savoir.

  « L’impact de la presse numérique sur l’environnement écologique, économique et socio-politique en Côte d’Ivoire » est le thème du salon annoncé lors de la conférence de presse  organisée à Cocody-Angré 8ème  tranche, le 21 mai 2021.

Abordant ce thème, le président de l’organisation dudit salon Joël Nianzou  a rappelé que la crise militaro-politique de 2002 à 2010 a causé un certain séismesocial, «  la Côte d’Ivoire a traversé une crise – qui a mis à mal la cohésion du pays. Les élections présidentielles de 2010 n’ont pas permis de recoller les morceaux », a-t-il estimé.

En outre, « l’élection présidentielle de 2020 a enregistré dans certaines localités, des violences ayant entraîné des pertes en vies humaines, d’importants dégâts matériels et une forte atteinte à la cohésion sociale qui nécessite la mise en œuvre d’actions diligentes » a constaté le conférencier.

Pour lui, les médias numériques sont souvent mis en cause dans la manipulation et la diffusion des informations sans un traitement préalable, sources de désinformation, d’intoxication et de conflit intercommunautaire.

Soucieuse de la stabilité et de la paix en Côte d’Ivoire, « la Plateforme de la Presse Numérique de Côte d’Ivoire (PNCI) travaille à une saine utilisation des médias et à une adoption de comportement responsable face au flux d’informations, abondantes et souvent vicieuses, pouvant entraver le processus de cohésion sociale entamé par le gouvernement depuis près d’une décennie », a indiqué le Commissaire général du Salon.

Il a profité de l’occasion pour inviter les acteurs à prendre une part active à cet évènement qui est  une première, organisé en terre ivoirienne. « Nous voulons redonner un souffle nouveau au boom florissant des médias, entreprises et associations du secteur à travers une série de distinction des meilleurs acteurs et supports de diffusion ».  

 Faire la promotion des entreprises et les acteurs,  professionnaliser le secteur des médias numériques en Côte d’Ivoire est le but visé par Joël Gnanzou, en organisant  ce Salon et Awards de la presse numérique.

Facebook