Présidentielle 2020/Pdci-Rda, Sita Coulibaly indique le chemin de la victoire

  Par Nadège Kondo/afriquematin.net

Invitée des “mercredis du Pdci-Rda”, la présidente de l’Ufpdci Urbaine, Sita Coulibaly a présenté la femme du Pdci comme le fer de lance pour la reconquête du pouvoir en 2020. Avec l’éloquence qu’on lui connait,  elle en a dévoilé les recettes, au cours d’une conférence, animée le mercredi 30 octobre 2019, à l’auditorium de la maison du parti à Cocody.

« Les femmes et l’avenir du Pdci-Rda et de la Côte d’Ivoire ». C’est le thème de la conférence animée par Sita Coulibaly, présidente de l’Ufpdci Urbaine. Organisée par le Comité des Sages, organe consultatif du président du parti, la 6ème  édition des mercredis du Pdci-Rda a réuni un parterre de femmes du plus vieux parti de Côte d’Ivoire. Elles ont reçu le soutien des femmes du parti de  Laurent Gbagbo, le FPI. Une cérémonie placée sous la présidence de la vice-présidente du parti Téhoua Amah Marie.

Le secrétaire exécutif Maurice Kakou Guikahué a pris part une part importante à la rencontre

Selon Sita Coulibaly, la femme qui est actrice du développement économique, social, culturel et politique a été confinée pendant des décennies, voire des siècles, dans des rôles d’exécution et à des tâches domestiques  et mineures en raison des pesanteurs traditionnelles, culturelles, des préjugés sociaux et  les discriminations de toutes sortes. Mais, grâce à la vision éclairée du père fondateur, Félix Houphouët-Boigny, une véritable révolution s’est opérée dans la sphère de l’éducation et de l’émancipation féminine. « Une première rupture à travers ce qu’il est convenu d’appeler « L’Aventure 46 » qui va permettre à 147 jeunes gens dont 47 jeunes filles  issus de milieux sociaux divers et sélectionnés parmi les meilleurs de tous les établissements du pays pour aller à la conquête du savoir Outre-Atlantique (…) Au niveau des Droits des Femmes, ce domaine va également connaitre, sous l’impulsion du Président Houphouët-Boigny, des avancées notables «  a-t-elle rappelé.

A en croire la conférencière,  nonobstant la vision du père fondateur,  la femme est sous-représentée dans les institutions nationales, qui sont des sphères de décisions.

La Femme du Pdci-Rda au cœur de la conquête du pouvoir

Même si officiellement, aucune femme n’est citée parmi les membres fondateurs du Pdci-Rda, né le  9 Avril 1946, la présidente de l’Ufpdci Urbaine, soutient qu’elles y ont certainement participé dans l’ombre comme d’habitude en faisant la mobilisation, la restauration, l’accueil, toutes tâches dévolues généralement aux Femmes. « La véritable action d’éclat qui a rendu les femmes visibles est sans doute la marche historique de décembre 1949 sur Grand-Bassam », a-t-elle martelé.

Cette session s’est ouverte en présence de la Vice-présidente Amah Téhoua Marie

Pour elle, les femmes doivent représentées les instances de décision pour l’avenir du parti, car elles n’entrevoient aucune autre alternative que le retour du Pdci-Rda au pouvoir d’Etat en 2020.

« Le Pdci-Rda a toujours été un parti d’avant-garde, de progrès, de tolérance et de rassemblement. Nul doute qu’en 2020, notre parti revêtira ses plus beaux atouts pour démontrer à la face du monde son attachement à la démocratie et à la paix. Aussi,  l’un de ses plus beaux atouts ce sont les femmes. Nous souhaitons donc que les femmes soient là où se prennent les décisions qui engagent la vie du parti. Elles en ont les compétences et les capacités. C’est pourquoi, nous demandons à ce que les femmes créent un comité pour discuter et débattre des grands sujets de la nation », a proposé Sita Coulibaly.

Pour ce faire, la première responsable de l’Ufpdci demande que l’accent soit mis sur la formation des femmes pour les amener à s’approprier et à prendre conscience de leur compétence. « Nous plaidons pour que le comité de formation du Pdci soit redynamisé pour la formation de nos militantes. C’est à cette condition qu’elles pourront pleinement contribuer à la vie du parti et au développement de la Côte d’Ivoire », a plaidé la conférencière.

Les Femmes du Pdci-Rda interpellent le gouvernement

Pour cette amazone du parti de Bédié, l’avenir de la Côte d’Ivoire se confond avec celui du Pdci-Rda dont les femmes sont la cheville ouvrière.

« Nous femmes du Pdci-Rda, conscientes des enjeux de l’élection présidentielle de 2020, interpellons le gouvernement afin que les réformes souhaitées par la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples et les partis d’oppositions soient entérinées.

Nous disons que la CEI dans sa forme actuelle est porteuse de conflits et nous les femmes du Pdci-Rda ne voulons plus de crise ni de guerre dans notre pays. Nous demandons que les Cartes Nationales d’Identité (Cni) soient gratuites. Face à l’insécurité galopante dans les villes et villages, que l’Etat s’implique véritablement par des mesures vigoureuses afin d’enrayer ce fléau.

S’agissant des Droits des Femmes, nous exhortons le gouvernement et tous ses démembrements à mettre en pratique tous  les instruments juridiques que l’Etat de Côte d’Ivoire a adopté ou ratifié ».

Aux termes de ses propos, Sita Coulibaly a lancé un vibrant appel à ses amazones. « Le combat pour la reconquête du pouvoir d’Etat est le nôtre. Hier, nos braves et admirables devancières et pionnières ont fait leur part et on en parle encore. Comme elles, nous aussi, levons-nous  pour arracher la victoire en 2020. Cela passe par notre militantisme et notre engagement en faveur de la Côte d’Ivoire. Ne nous laissons pas distraire par les vendeurs d’illusions. Le Pdci-Rda est le seul parti créé par Houphouët-Boigny », a-t-elle martelé.

« Le Pdci-Rda a toujours été un parti d’avant-garde, de progrès, de tolérance et de rassemblement”, a rappelé Sita Coulibaly

Notons que  depuis son arrivée à la tête de l’Ufpdci, en  août 2018, Sita Coulibaly, a donné un nouveau souffle à cette structure spécialisée du parti septuagénaire avec pour objectif de mobiliser les femmes afin d’assurer une victoire éclatante au Pdci en 2020.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook