Présidentielle 2020-CEI/ Albert mabri Toakeusse a déposé son dossier de candidature.

Par Vouzo Zaba/ Afriquematin.net

Après avoir été investi, le vendredi 28 aout 2020,  candidat de l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), le président de cette formation politique, le Dr Albert Mabri Toakeusse à déposé son dossier de candidature pour l’élection présidentielle ivoirienne du 31 Octobre prochain à la Commission Électorale Indépendante (CEI). C’était ce lundi 31 août 2020 à Abidjan-Cocody.

« Je voudrais dire que l’Afrique et la Côte d’Ivoire sont annoncés pour avoir le meilleur avenir possible au cours des prochaines décennies et notre pays qui a non seulement des ressources naturelles importantes mais aussi          les résultats de sa force de travaille avec  l’agriculture, a donc un potentiel à transformer. Ce potentiel doit être transformé avec les jeunes. Heureusement, nous avons une démographie qui  est en faveur de cela, notre population est jeune. C’est pour cela que l’occasion de la prochaine élection doit permettre de donner toute sa place aux jeunes, permettre que le dividende démographique que nous avons puisse effectivement  conduire au développement et à une participation effective des jeunes  à la transformation de notre pays. C’est la raison de notre candidature et nous prions Dieu que tous ceux qui sont les acteurs des élections en Côte d’Ivoire, particulièrement de l’élection présidentielle, agissent pour la transparence, pour que nous nous reconnaissons  dans les résultats qui sortirons des urnes. Je voudrais ici féliciter les 597.000 ivoiriens qui nous ont fais confiance en nous accordant leur parrainage dans l’ensemble des trente-trois (33) régions et districts …avec eux nous serons sur le terrain pour transformer cette volonté en victoire le soir du 31 octobre 2020 » a tenu à souligner le candidat de l’UDPCI,  devant la presse nationale et internationale  et devant  un parterre de militants et sympathisant de sa formation politique venus l’accompagner à cet effet, après le dépôt de sa candidature.

 Pour Celine Dié Bonaho, vice-présidente de ce parti politique et membre de la  délégation  venue accompagner leur leader pour la circonstance « Albert  Mabri Toakeusse  est le trait d’union entre la jeunesse et la génération qui la précède. C’est l’homme providentiel qu’il faut pour réconcilier les ivoiriens entre eux ». Même son de cloche pour  Zrakpa Dopeu Roger, maire de la commune de Zouhan Hounien , cadre de  ce parti  et membre de ladite délégation :« La Côte d’ivoire est en attente d’un changement et notre candidat  en est le symbole. Sa fonction de médecin l’a forgé  à un sens élevé du devoir ».

Pour terminer,  le secrétaire général de l’UDPCI, Blé Jean Guirao, cette cérémonie  un pas de géant posé par  son leader dans cette course au fauteuil principal  du palais  présidentiel d’Abidjan-Plateau : « Je voudrais dire merci à Dieu et aux ivoiriens. Nous sommes prêts pour la campagne. L’acte 1 était l’investiture de notre candidat, le second acte est le dépôt, ce jour,  du dossier de candidature, et l’acte d’après, c’est la précampagne. Quand bien même nous aurions des réserves sur la CEI, nous partons confiants car nous remplissons de très loin les conditions qui nous ont été soumises par l’organe de régulation et nous sommes prêts  pour la suite ».

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook