Politique/Mbilia Bel adhère au parti de Félix Tshisekedi

Par Justin Kassy/afriquematin.net    

 Depuis le 11 janvier2022 de l’année dernière, star de la rumba congolaise, Mbilia Bel, est officiellement, membre de l’UDPS, parti au pouvoir, en République Démocratique du Congo(RDC). Son adhésion démontre clairement, son désir désormais avoué, d’embrasser la carrière politique. 

L’option de Mbilia Bel, s’est faite, au vu et au su de tout le monde, lorsqu’elle est allée se présenter à la cellule du parti, à la Cité dite des « Anciens Combattants ». « Je suis heureuse d’adhérer à ce parti, nous devons soutenir notre chef, Félix Tshisekedi en lui apportant notre soutien pour qu’il dirige le pays d’une bonne manière. Je suis contente d’être accueillie, et je présente tous mes vœux, au couple présidentiel, aux dirigeants, et à la famille de l’UDPS », s’est-elle exprimée dès son arrivée au siège dudit parti.

Révélée au public par feu Tabu- Ley, Mbilia Bel n’est, ni la première, ni la dernière artiste musicienne, à avoir choisi d’embrasser la carrière politique en RDC. Seulement, on se demande si la « Cléopâtre » saura faire cohabiter, sans risques, profession et politique.

 A l’image de sa sœur et compatriote, Tshiala Mwana, membre du « PPRD » du Chef de l’Etat honoraire et sénateur, Joseph Kabila, et dont elle était restée, fidèle parmi les fidèles… Quand bien même elle avait sorti, de son vivant, un opus qui a rendu hommage à l’actuel Chef de l’Etat.

Tout comme, Koffi Olomidé et Werrason, qui ont opté pour un autre parti politique de la place. On n’oubliera pas le cas de Tabu-Ley, lui-même qui s’était impliqué à la politique jusqu’à devenir, Vice-gouverneur de la ville de Kinshasa.

LIRE AUSSI :   Fresco: sur les traces d'un grand bâtisseur ... le Maire Alain Lobognon

Mais, si certains réussissent à gérer, un tant soit peu leur carrière, tout en étant à la politique, d’autres peinent à la sauver, voire, à la mettre à l’abri du danger. Soit, à cause du manque de temps à la consacrer, soit, à cause de leur appartenance politique. Car, n’oublions pas que tous leurs admirateurs, sont pour la plupart, calés dans des partis politiques différents du pays.