ads bas

Marche de protestation de l’opposition ivoirienne: Voici pourquoi ce fut un succès

ads bas

Par christ Zorro Afrique matin.net

Arrestation des leaders des principaux partis de l’opposition, dispersion des marcheurs par les forces de polices et de gendarmerie, course poursuite des militants de l’opposition par les forces de l’ordre  dans les rues des quartiers  du plateau et d’adjamé. Tel est le bilan global de la folle journée du jeudi 20 octobre dernier lors de la marche de l’opposition ivoirienne en protestation à la mise en place d’une constitution qui ne répondrait pas aux aspirations du peuple ivoirien .Pari réussi pour les organisateurs de cette marche. En voici les raisons.

La fébrilité du pouvoir depuis l’annonce de cette manifestation : En effet, la coalition au pouvoir n’a eu de cesse de menacer les principaux leaders d’opposition depuis l’annonce de cette marche.  Le préfet de la ville d’Abidjan, prétextant des perturbations sur la voie publique, a tout simplement interdit cette manifestation. Les journaux proches du pouvoir, à savoir ‘’le patriote’’ et ‘’le nouveau réveil’’, ont fustigé  cette marche qui, selon eux, risque de tourner à l’hécatombe. Une manifestation a même été annoncée du côté de la jeunesse du R.H.D.P au cas  où se maintiendrait la marche de l’opposition.

L’impressionnant dispositif des forces de l’ordre pour faire avorter la marche : Pour une opposition constamment mise  en minorité par le pouvoir, l’on s’étonne qu’un dispositif policier et militaire aussi impressionnant soit déployé pour des leaders qui sont à «  mal de mobilisation ».  Le rodéo qui a été donné de voir dans les rues du plateau était tout simplement digne d’une réplique de l’invasion du far West.

La présence de l’ensemble des leaders de l’opposition malgré les intimidations : Aboudramane Sangaré, Danielle Boni Claverie, Gnagbo Kakou, Mamadou Koulibaly, Konan Kouadio Siméon et bien d’autres membres de la société civile ont tenu à braver l’interdiction malgré les intimidations. La peur a été surmontée unanimement par les  opposants au régime du  président Ouattara.

L’unité retrouvée : Cette marche a été le ciment qui a scellé l’union au sein de l’opposition. En effet, une opposition déterminée et forte, capable de relever les plus grands défis vient de naitre. Les jours à venir ne seront certainement pas de tout repos pour le pouvoir du président Ouattara.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.