Orpaillage clandestin: l’artiste Serge Kassy sans pitié pour le régime d’Abidjan

L’artiste reggae ivoirien Serge Kassy, en exil en France est un activiste radicalement opposé au régime président ivoirien, Alassane Ouattara. Dans un post sur sa page facebook, il dénonce avec acuité le système d’orpaillage dans son pays. Nos vous proposons, avec fidélité, sa réaction.

   
“Ils étaient au départ clandestins, mais sont venus au grand jour, avec la complicité sans ambages du régime. Très bien organisés, puissamment armés, ils sont repartis dans les zones minières, cette cohortes de burkinabés, de maliens et parfois guinéens qui tuent impunément nos forces de l’ordre gendarmes et policiers, et quiconque s’aventure dans leurs zones de prédilections, sans que le régime ne s’émeuve ; pire, quand ils sont dénoncés, comme lors de la sortie du président Bédié, ils crient au loup, et sortent leur arme favorite : XENOPHOBIE.

Ces orpailleurs étrangers, convoyés par le régime, pour exploiter illégalement notre sous-sol minier, détruisent notre environnements et envahissent comme une milice, nos contrées, et font la loi.
Qui va arrêter ces hors la loi étrangers, qui impunément tuent, pillent, détruisent impunément sans réaction énergique des Ivoiriens, quand on sait, qu’ils agissent au compte de Dramane. Heureux de savoir que sa nouvelle milice s’installe sans résistance, pour les futures échéances électorales, comme des unités dormantes. Nous sommes en danger en Côte d’Ivoire. N’ont-ils pas dit que tout est bouclé?”
Juste la voix de l’artiste.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook